Avertir le modérateur

04/11/2012

.JASON BOURNE : L'HÉRITAGE

jason bourne l'héritage,jason bourne l'héritage audio,jason bourne heritage,jason bourne heritage audio

(film sorti en salles le 19.09.12)


Dr Shearing [Rachel Weisz] | Aaron Cross [Jeremy Renner]


NOTATION :rachel weisz,jeremy renner,jason bourne l'héritage,jason bourne l'héritage audio,jason bourne heritage,jason bourne heritage audio


Tandis que Aaron Cross termine son programme d'endurance à l'aide de petites pillules bleues et vertes dans le cadre du plan Outcome ; Washington est confronté au problème des révélations partielles formulées par Pam Landy au sujet de Jason Bourne à la fin du précédent opus.

Piqûre qui risque de devenir un scandale médiatique si un lien était établi avec la folie subite d'un chercheur des laboratoires Treadstone qui se donne la mort après avoir tué tous ses collaborateurs sauf un : le Docteur Marta Shearing.

Afin que le dossier ne compromette pas d'autres projets gouvernementaux secrets avec lesquels il a tant d'interconnexions ; Washington décide en haut lieu d'éliminer la branche pourrie, et les preuves vivantes que constituent six agents dont... Aaron Cross.

Ce dernier va tenter de rester en vie avec l'espoir d'être aidé dans sa tâche par le Dr Shearing qu'il sauve opportunément d'une situation critique...

Nous ne sommes pas ici face à Bourne, mais à l'héritage qu'il a laissé ; donc exit Matt Damon et place à Jeremy Renner qui parvient à nous montrer que son personnage est différent et auquel on finit par s'habituer après presqu'une heure pour nous apprivoiser, aidés en cela par Rachel Weisz en biochimiste plus ou moins ingénue qui ne se doute pas que son travail si noble pour la science puisse être ainsi détourné à des fins inavouables...
L'histoire reste intéressante et se tient, mais l'on regrettera malgré tout la plus grande "consistance" de l'ensemble et du suspens crescendo qu'offraient la trilogie "originale".
Et surtout, vu la fin de cet épisode, on craint que les producteurs ne veuillent en faire un cinquième... qui pourrait éventuellement avoir un intérêt si Cross et Bourne s'y affrontaient pour un chapitre final ?

La version audio n'est pas encore disponible

01/11/2012

.REALITY (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'46).

30/10/2012

.TOUS LES ESPOIRS SONT PERMIS

meryl streep,tommy lee jones,steve carell,tous les espoirs sont permis,tous les espoirs sont permis audio

(film sorti en salles le 10.10.12)


Kay [Meryl Streep] |
Arnold [Tommy Lee Jones] | le Thérapeute [Steve Carell]


NOTATION :meryl streep,tommy lee jones,steve carell,tous les espoirs sont permis,tous les espoirs sont permis audio


Mariés depuis trente et un ans, les enfants partis faire leur propre vie ; Arnold continue d'aller travailler chaque matin tandis que sa femme Kay se morfond à la maison et n'a plus toute l'attention qu'elle souhaiterait de la part de son époux lorsqu'il rentre le soir.

Pour retisser les liens qui se dissolvent avec le temps et qui permettront peut-être enfin de mettre un terme à sa frustration, Kay veut absolument reprononcer ses vœux de mariage et décide de prendre une semaine de vacances un peu spéciale où chaque jour donnera lieu à un rendez-vous avec... un thérapeute du couple.

Mais encore faut-il qu'Arnold veuille la suivre : l'aime-t-il toujours au point de se prêter au jeu de Kay qui veut absolument ranimer la flamme de leur jeunesse ? Et sa moitié n'aurait-elle pas une part de responsabilité dans ce problème de "désir éteint" ?

Si le début de cette histoire peine elle aussi à "embraser" et que l'on peut y trouver par moment de la mièvrerie, on sera finalement touché par un film tendre où l'on suit ces deux sexagénaires qui s'aiment toujours mais ne savent plus le démontrer ni en paroles ni en mots ; qui vont devoir réapprendre tout cela -avec parfois des manières malhabiles d'ados- grâce au coaching d'un conseiller conjugal bonhomme.
Le sujet n'enthousiasme pas autant que Le diable s'habille en Prada mais l'intérêt reste présent grâce à une pointe d'humour dans un récit réaliste ; ainsi qu'à Meryl Streep et Tommy Lee Jones, deux monstres qui donnent leur pleine mesure sous la houlette d'un "rééducateur du couple" campé en sobriété par Steve Carell (tout ceci motif du troisième clap...)

A voir pour constater avec plaisir qu'il n'y a pas toujours de fatalité...

La version audio n'est pas encore disponible

27/10/2012

.DES HOMMES SANS LOI (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'31).

25/10/2012

.REALITY

big house,big house audio,reality,reality audio,

(film sorti en salles le 03.10.12)


Maria [Loredana Simioli] | Luciano [Aniello Arena]


NOTATION :big house,big house audio,reality,reality audio,


Luciano semble heureux avec son épouse Maria, ses enfants et sa nombreuse famille. Napolitain, il a autant de bagout pour les clients de la poissonnerie dont il est propriétaire que pour les petites magouilles qu'il combine avec sa femme pour "améliorer l'ordinaire".

Un jour, et sans trop y croire, il se rend au casting d'une émission de télé-réalité pour faire plaisir à ses enfants qui l'ont tarabusté toute la journée afin qu'il s'y rende.
Plus tard ; lorsque Luciano se trouve appelé afin de se rendre à Rome pour une pré-sélection qui durera bien une heure, un changement va s'opérer en lui : autant il n'y prêtait aucune importance avant l'entrevue, autant il s'enflamme désormais à l'idée qu'il pourrait bien être l'un des finalistes qui déambulera durant des mois dans une grande maison avec piscine pour ce programme qui bat des records d'audience.

De retour chez eux ; le comportement de Luciano va se mettre peu à peu à devenir étrange et va durablement bouleverser son travail, ses petites arnaques, ses relations avec sa famille et ses amis...

Avec quelques longueurs, mais avec un acteur principal époustouflant et des seconds rôles extraordinaires ; voilà un film qui ne porte pas de jugement sur la télé-réalité mais se contente de brosser le portrait d'un homme qui cherche à fuir une morne existence en espérant la troquer de manière obsessionnelle croissante contre une plus brillante que lui fait miroiter le prisme déformant de la télévision. Passer du jour au lendemain du plus obscur anonymat à une célébrité toujours sous les projecteurs ? Si l'espérance se concrétise, il y a un lourd prix à payer que nous montre le sort d'Enzo, vainqueur d'une édition précédente du programme ; et nous permet de nous forger notre propre opinion sur le sujet.

Un film qui est donc réussi puisqu'il donne à réfléchir sans en avoir l'air... A voir !

podcast

21/10/2012

.CHERCHEZ HORTENSE (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'20).

20/10/2012

.DES HOMMES SANS LOI

jessica chastain,tom hardy,guy pearce,shia labeouf,des hommes sans loi,des hommes sans loi audio

(film sorti en salles le 12.09.12)


Maggie [Jessica Chastain] | Forrest Bondurant [Tom Hardy] |
Jack [Shia Labeouf] | Agent Charlie Rawkes [Guy Pearce]


NOTATION :jessica chastain,tom hardy,guy pearce,shia labeouf,des hommes sans loi,des hommes sans loi audio


Orphelins très jeunes, les frères Bondurant ont toujours été soudés depuis l'enfance ; c'est toujours le cas maintenant qu'ils font commerce de contrebande d'alcool dans leur comté de Virginie durant la fameuse prohibition, et encore vrai lorsqu'ils vont devoir lutter contre le procureur véreux qui réussit à détourner d'eux tous les autres bootleggers dont ils vont désormais devoir se méfier.

Lorsqu'arrive de Chicago l'agent Charlie Rawkes qui se met au service du procureur pour en finir définitivement avec la famille Bondurant ; les trois frères vont encore resserrer les rangs. Mais le plus jeune d'entre eux, Jack, n'est pas bâti du même bois que les aînés : avec un âge qui lui fait penser à l'amour et l'attire vers la fille du pasteur, des velléités de modifier le business pour en tirer plus de profits et une répugnance pour la bagarre ; il pourrait bien être le maillon faible dont rêve le fédéral.

Les Bondurant vont-ils tenir sous les violentes attaques répétées ou bien faire mentir l'adage selon lequel leur famille serait... "immortelle" ?

Tiré d'un livre relatant une histoire vraie, voici un film fort avec cette histoire virile de hors la loi des années 30 réglant encore leurs comptes comme au far-west ; où les rares femmes qui passent à l'écran sont témoins de sauvageries inouïes pour défendre sa peau.

Tous les acteurs ont un talent certain, y compris dans les petits rôles.
Mais bien sûr ; la palme revient à Labeouf qui, devenu adulte, fait oublier ses Transformers'ries ; et surtout à Tom Hardy, mâle chef de la fratrie, qu'une économie de mots ou un borborygme suffisent à établir une domination ou faire surgir la crainte...

Un petit bijou à voir absolument !

podcast

19/10/2012

.EXPENDABLES 2 : UNITÉ SPÉCIALE (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'08).

18/10/2012

.CHERCHEZ HORTENSE

Affiche-CherchezHortense.jpg

(film sorti en salles le 05.09.12)


Ilva [Kristin Scott-Thomas] | Aurore [Isabelle Carré] | Damien [Jean-Pierre Bacri]


NOTATION :n2_final.jpg


Damien est très occupé par son travail de professeur de civilisation chinoise tandis que sa femme Ilva fait des nocturnes dans le théâtre où elle monte une pièce avec de jeunes acteurs.

Cela n'empêche pas cette dernière, lors de ses temps libres, de faire le forcing auprès de Damien pour qu'il fasse jouer l'influence de son conseiller d'Etat de père afin de régulariser au plus vite le cas d'une certaine Zorica qui risque à tout instant l'expulsion.

Mais les rapports de Damien avec son géniteur sont compliquées, celui-ci semble souvent mal à l'aise et prétexte -à tort ou pas- un emploi du temps surchargé pour écourter ses moments de discussion père/fils.

Lorsque tout le monde va se méprendre sur une phrase de Damien et le fêter comme le sauveur de Zorica alors qu'il n'a même pas pu soumettre le dossier, et qu'il croise inopinément le chemin de celle pour qui il était censé plaider ; sa vie va basculer...

L'idée de départ était bonne et le jeu des acteurs est dans le ton... Mais pourquoi ne pas s'arrêter sur un sujet plutôt que de sauter sans arrêt des relations père/fils à celui du couple pour survoler celui des clandestins sans jamais évoquer les choses en profondeur ?

Reste malgré tout de bons comédiens -y compris Claude Rich qui se fait rare- dans un film que l'on peut qualifier de poétique... du début jusqu'à -particulièrement- la fin...

podcast

17/10/2012

.THE AMAZING SPIDER-MAN (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 2'00).

16/10/2012

.EXPENDABLES 2 : UNITÉ SPÉCIALE

expendables unité spéciale,expendables 2 unité spéciale audio,unite speciale

(film sorti en salles le 22.08.12)


Barney Ross [Sylvester Stallone] | Jean Vilain [Jean-Claude Van Damme] | Mister Church [Bruce Willis]


NOTATION :expendables unité spéciale,expendables 2 unité spéciale audio,unite speciale


Barney Ross et ses acolytes reviennent à peine d'une mission au cours de laquelle ils ont eu l'appui décisif de leur dernière jeune recrue Billy ; que Mister Church leur assigne pour mission d'aller récupérer un étrange boitier codé que seule la jolie Maggie est en mesure de briser, raison pour laquelle Church l'impose pour être du voyage.

La "promenade de santé" va s'arrêter lorsqu'ils croisent la route de Jean Vilain, qui tue l'un des leurs pour obtenir la boîte et mettre la dernière main à un plan démoniaque.

Nos "expendables" ; plus soudés que jamais et prêts à mourir pour venger leur compère, vont courir après Vilain quoi qu'il arrive. Heureusement, d'anciennes connaissances comme Trench ou Booker vont arriver au(x) bon(s) moment(s) pour les épauler dans certaines situations critiques...

Evidemment il y a de nombreuses incohérences dans l'action et le scénario n'est pas un travail d'orfèvre qui invite à la grande réflexion, mais le plaisir est grand à voir tous ces cabotins -pour beaucoup sortis de la naphtaline- qui se moquent d'eux-mêmes et font "tout péter" avec gourmandise...

Décidément, les "vieux" ont encore de la ressource et on n'est pas prêt de les enterrer... Vous en reprendrez bien un troisième volet ?

podcast

31/08/2012

.MY BEST MEN (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'37).

30/08/2012

.THE AMAZING SPIDER-MAN

Affiche-TheAmazingSpiderMan.jpg

(film sorti en salles le 04.07.12)


Tante May [Sally Field] | Gwen Stacy [Emma Stone] | Oncle Ben [Martin Sheen] | Peter Parker/Spiderman [Andrew Garfield]


NOTATION :N3_final.jpg


Monsieur et Madame Parker font précipitamment leurs valises en n'emportant que le strict minimum et passent en coup de vent chez le frère Ben et son épouse pour leur laisser la garde du petit Peter.

Devenu presque adulte, il trouve inopinément chez son oncle une mallette qui pourrait peut-être lui donner des indices pour retrouver ses parents. Ses pas le mènent aux laboratoires Oscorp dont le patron est le Dr Connors, ancien associé de son père. Piqué à la fois par une araignée qui s'était logée dans ses vêtements chez Oscorp, ainsi que par l'amour pour la belle Gwen Stacy ; va-t-il savoir gérer sagement et à de bonnes fins les pouvoirs étonnants dont il fait soudain la découverte progressive ?

Que dire de plus de cette nouvelle version "rebootée" de Spider-Man qui, comme tout premier volet, nous raconte la genèse de celui qui deviendra l'homme araignée ?
Effacer le souvenir de la route tracée au personnage ainsi que de son précédent interprète n'est pas chose aisée ; mais ce film essaie d'y parvenir en prenant l'optique de la "recherche du père", qui finit par obséder le jeune homme. Ajoutez-y l'amplification de son mal-être avec la culpabilité d'être responsable de la mort de l'oncle Ben et vous obtenez un film assez noir, qui finalement est peut-être plus proche de l'esprit du comics.
Si la première heure est un peu "longuette" avec -et pour cause- des sensations de déjà vu, la seconde partie avec la traque de l'homme lézard est plus intéressante et met le punch qui manquait jusque là.

Par ailleurs ; l'on sera agréablement surpris par de brefs passages 3D plutôt sympathiques lorsque la caméra prend une vue subjective, nous donnant un peu le vertige avec l'impression d'être Spidey se balançant d'immeuble en immeuble au bout de ses "fils".

Enfin, Andrew Garfield qui a déjà une certaine expérience dans des rôles d'adolescent tourmenté à problèmes, finit par être attachant et pourrait bien éclipser Tobey Maguire dans le cœur des fans de Spider-man. Mais pour en être certain, il faudra malgré tout juger sur pièce le deuxième épisode que l'on nous suggère déjà après générique...


podcast

26/08/2012

.TO ROME WITH LOVE (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'31).

25/08/2012

.MY BEST MEN

olivia newton-john,laura brent,jonathan biggins,xavier samuel,my best men,my best men audio

(film sorti en salles le 08.08.12)


Barbara [Olivia Newton-John] | Mia [Laura Brent] |
Jim [Jonathan Biggins] | David [Xavier Samuel]


NOTATION :olivia newton-john,laura brent,jonathan biggins,xavier samuel,my best men,my best men audio


Lorsque David revient à Londres ; c'est pour annoncer à ses trois meilleurs amis qu'il part se marier et vivre en Australie avec la jeune et jolie Mia, rencontrée au cours de ses vacances qu'il vient de passer à Tuvalu.

Après qu'il ait réussi à convaincre les trois compères -qui constituent sa seule "famille"- de l'accompagner dans un pays qui fut une de leurs "colonies" ; David devrait peut-être se demander si sa décision n'était pas précipitée car il découvre à peine descendu de l'avion que son futur beau père Jim se trouve être un très influent sénateur et président de parti, dont la mascotte lui ayant permis une réélection sans faille est un bélier baptisé... Ramsy (!!..).

Pour ne rien arranger ; ses trois amis sensés le soutenir vont rapidement devenir un fardeau par leurs actes, risquant d'avoir de graves répercussions sur le mariage qui pourrait bien se transformer en gigantesque fiasco...

Prenez quatre acteurs quasi-inconnus et ajoutez-y un animal à qui l'on fait subir de sérieux outrages... cela ne vous rappelle rien ? Bon évidemment là on sait où se trouve le marié, ce sont plutôt les autres que l'on cherche tout au long du film car jamais où ils devraient être.
Malgré la sensation de déjà vu ; certaines idées de scénario pourraient être bonnes si elle ne finissaient pas toutes en solution de facilité avec une blague sexo-scatologique longue comme le bras (ceux qui l'auront vu comprendront...), lassant aussi sûrement que le jeu insipide des deux tourtereaux et l'à peu près des autres, sans compter des fondus enchaînés dignes d'un téléfilm des années quatre-vingts...

Bref, un "Very bad trip" très low-cost à réserver aux amateurs de série Z...

podcast

20/08/2012

.JANE EYRE (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'39).

19/08/2012

.TO ROME WITH LOVE

Affiche-ToRomeWithLove.jpg

(film sorti en salles le 04.07.12)


Anna [Penelope Cruz] | Monica [Ellen Page] | Jerry [Woody Allen] | John [Alec Baldwin] | Jack [Jesse Eisenberg]


NOTATION :n2_final.jpg


Prenez :
- un jeune homme qui se fait "harponner" par erreur par une escort dans sa chambre d'hôtel tandis que sa récente épousée s'est perdue en cherchant un coiffeur et risque de finir dans le lit d'un comédien qu'elle croise dans les rues ;
- un comptable qui se retrouve du jour au lendemain et sans raison assailli par une meute de journalistes qui ne le lâchent plus d'une semelle et l'interviewent jour et nuit sur tout et principalement n'importe quoi ;
- un étudiant en architecture qui, malgré ses dénégations, se trouve de plus en plus attiré par la meilleure amie de sa fiancée qui débarque à l'improviste à Rome ;
- un imprésario américain raté et à la retraite qui débarque avec sa femme pour connaître le fiancé italien de leur fille et veut absolument faire démarrer une carrière de chanteur d'opéra au père de son futur gendre ;

le tout dans le cadre enchanteur de Rome.

Tous les ingrédients étaient donc présents pour le chassé-croisé habituel des personnages entraînés dans des quiproquo et/ou empêtrés dans leurs contradictions. Mais malheureusement pour ce nouveau film, la recette ne prend pas complètement avec un scénario qui part dans tous les sens en trouvant le moyen d'être plutôt mou et convenu avec un humour manquant de ressort ; et ce n'est pas le fait d'y introduire un couplet sur la notoriété que tout homme chercherait inconsciemment ou pas à avoir qui va enlever une certaine déception à la vision du dernier Allen.

Reste alors pour se consoler le fait que Woody revienne devant la caméra ; ainsi que les interprétations assez réussies de Pénélope Cruz, Alec Baldwin et Roberto Benigni (qui ne serait pas égal à lui-même sans ses gesticulations)...

podcast

13/08/2012

.THE DICTATOR (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'47).

12/08/2012

.JANE EYRE

judie dench,mia wasikowska,michael fassbender,jamie bell,charlotte brontë,charlotte bronte,jane eyre,jane eyre audio

(film sorti en salles le 25.07.12)


Mrs Fairfax [Judie Dench] | Jane Eyre [Mia Wasikowska] |
Rochester [Michael Fassbender] | St-John Rivers [Jamie Bell]


NOTATION :judie dench,mia wasikowska,michael fassbender,jamie bell,charlotte brontë,charlotte bronte,jane eyre,jane eyre audio


Jane Eyre court comme une éperdue durant plusieurs jours avant d'être recueillie inconsciente dans la maison du pasteur St John Rivers.

Elle se reprend peu à peu mais son esprit continue de se tourner vers son passé récent à Thornfield et le plus ancien qu'elle a vécu dans un orphelinat où l'y a placée sa tante, ravie de s'en débarrasser malgré une promesse faite au mari défunt de s'en occuper aussi bien que leurs propres enfants.

L'on découvre alors, comment à sa sortie de l'institution ; elle se rend à Thornfield pour se présenter à Mrs Fairfax, intendante chargée de trouver une gouvernante pour la toute jeune Adèle dont le tuteur est aussi le maître des lieux : Edward Rochester.

A force de cotoyer ce dernier dans le domaine et bien qu'il ait un caractère ombrageux, Jane va finir par l'aimer ; sentiment qu'elle pense à sens unique car il n'est pas de même rang social et semble promis à Miss Ingram. Mais le comportement de Rochester sert peut-être à masquer un amour brûlant pour Jane ou à cacher un douloureux secret...

Que dire de ce film sinon qu'il suit plutôt scrupuleusement le roman de Charlotte Brontë en le synthétisant en deux heures (dont trente minutes de trop, mais une histoire "romantique" entraîne souvent ce genre de "débordements")...
Quant au casting ; il est en phase avec Mia Wasikowska interprétant une Jane Eyre dont la jeunesse, la franchise et l'âme pure la rendent fragile et Michael Fassbender campant parfaitement un Rochester fort et magnétique, devenu fragile par l'arrivée de Jane et le poids de son secret qui le rendent ténébreux...

Pas de surprise à attendre ici donc (si ce n'est le parti pris d'un début qui est presque la fin et justifie les flash-backs avant de rentrer dans le vif du sujet...)

podcast

25/07/2012

.MAINS ARMÉES (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'33).

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu