Avertir le modérateur

11/06/2008

.LES CITRONNIERS

596095775.jpg(sorti en salles le 23.04.08)

Salma Zidane, palestinienne vivant dans "les territoires" (...), veuve et mère de trois grands enfants qui ont leur vie, est propriétaire d'un verger dont les citrons permettent de la faire vivre chichement.

Un problème épineux va surgir en la personne du ministre de la défense israélien et son épouse qui s'installent dans la maison adjacente.

Mise en place de circuits vidéos et mirador, ballet de gardes du corps et de militaires pas très discrets -ni finauds- vont devenir le quotidien de cette femme qui ne tarde pas à recevoir une injonction militaire pour l'arrachage des citronniers, ces derniers pouvant servir de cache à de vilains terroristes ; tandis que l'on ceint ses terrain et maison par une double rangée de barbelés.

Elle va se battre contre cette décision et pour cela aller jusqu'à la Cour Suprême, avec l'aide d'un jeune avocat dont elle finit par s'amouracher.

Des propos tenus -volontairement ou pas par l'épouse du ministre- à son amie journaliste Gera sont reproduits dans le  journal qui l'emploie ; ce qui va projeter Salma sur le devant de la scène, tous les médias s'emparant de l'affaire pour approuver ou dénoncer plus généralement le comportement Israélien (un peu... démesuré ?) face à une menace réelle ou inventée.

On ne sait si un tel battage finit par influer sur la décision de la Cour Suprême ; toujours est-il que la victoire n'est que partielle et a un goût amer, aussi bien pour l'état hébreu que pour Salma ; la scène finale donnant tout à la fois envie de rire et pleurer tant l'image montre le ridicule d'une politique -poussée à des sommets d'âneries- et dont certains états essaient de repousser toujours les limites.

Tout autant que le combat judiciaire de Salma ; on nous peint également celui des femmes en général, tant du côté israélien que palestinien face à un "pouvoir d'hommes". Le tout avec pour toile de fond le fameux "mur" qu'Israël s'entête à bâtir le long de la bande de Gazah.

Moments forts et critiques de la part d'un cinéaste israélien, avec une Hiam Abbass qui campe son personnage tout en subtilités.

Pour le reste, tout comme on pourrait croire que la musique adoucit les moeurs (cf La visite de la fanfare) ; l'on pourrait imaginer que les choses s'arrangent grâce aux femmes, mais d'ici à ce que leurs voix aient un poids quelconque sur des décisions -souvent- arbitraires... il ne faudrait plus qu'elles tardent à "se faire entendre"...


-----
NOTATION :

1123585260.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu