Avertir le modérateur

15/08/2008

.L'INCROYABLE HULK

317327727.jpg(sorti en salles le 23.07.08)

On passe rapidement sur l'accident survenu au scientifique Bruce Banner alors qu'il voulait tester sur sa personne les bienfaits (méfaits en l'occurrence ici..) de ce qu'il pensait être la trouvaille du siècle, pour entrer dans le vif du sujet.

Enfin, le vif... ça se traîne pas mal avec notre Bruce qui dialogue par messages cryptés avec un certain Mr Blue -sensé l'aider à trouver l'antidote qui le rendra humain... à plein temps- tandis qu'il est assez longuement (la bonne moitié du film en fait...) pourchassé comme un animal par le général qui supervisait son travail de l'époque et qui n'est autre que le père de la biologiste Elizabeth Ross, la girl-friend de Bruce avec qui il travaillait au laboratoire.

Traque qui permet de mettre à deux reprises notre héros très en colère et là, bien sûr, il devient Hulk et défait complètement les militaires ; ce qui amplifie la rage de notre général qui va commencer par administrer à son meilleur élément -Blonsky- une espèce de sérum lui donnant la faculté de courir aussi vite qu'un cheval au galop.

Pas encore assez et de toute façon, l'armée finit par intercepter un mail que Bruce a eu la négligence d'envoyer depuis un poste non sécurisé et tout notre petit monde remonte rapidement jusqu'à la personne qui se cache derrière le pseudonyme de "Mr Blue" et à son labo, alors que le Dr Ross et Bruce s'y trouvent depuis peu pour tester l'efficacité d'un possible antidote.

Le général finira par capturer Hulk/Banner tandis que Blonsky, furieux de s'être pris une "déculottée", rêve de revanche et menace si bien Mr Blue que ce dernier lui applique le traitement que Bruce avait testé (avec le résultat que l'on sait...) : la ville se retrouve avec un monstre un peu vert-olivâtre (il faut bien les distinguer...) bien plus fort... et laid, que -bien évidemment- seul Hulk pourra combattre et anéantir.

Ha, quand l'armée veut inventer le guerrier du futur, tellement endurant qu'il sera lui-même l'arme qui frappera... et bien vous devinerez que Stark Entreprises s'est trouvée derrière le projet à un moment ou un autre.

Pour information, Tony Stark (Robert Downey Jr) fait une apparition finale dans le bar où le général cherche à oublier toute cette histoire pour lui parler à mi-mots de... de... faire partie des Vengeurs bien sûr.

Lorsque Hulk ne casse pas du militaire, on a droit aux yeux embués et énamourés du Dr Ross qui seule peut calmer son Bruce et lui rendre forme humaine (merci La belle et la bête...) ; on croule sous les effets spéciaux qui n'atteignent pas toujours leur but, mais l'esprit "Marvel" parait mieux respecté que lors de la précédente tentative.

Edward Norton semble de prime abord un choix bizarre, mais il a un air si juvénile (dommage, ça ne colle pas avec le comics) et surtout chétif que finalement, le contraste avec la montagne de muscle qu'il devient en virant au vert finit par s'imposer d'elle-même.

-----
NOTATION :

1246537855.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu