Avertir le modérateur

11/08/2008

.WALL-E

1842539912.jpg(sorti en salles le 30.07.08)

Wall-e est un petit robot qui accomplit chaque jour son travail de "nettoyage" des tonnes de détritus laissés par des humains qui ont déserté la bonne vieille Terre depuis un bail.

Surgit du ciel un vaisseau laissant là une... "robote" qui semble chargée de répertorier tout se qu'elle croise sur son chemin ; y compris Wall-e qu'elle manque dans un premier temps de désintégrer.

C'est qu'elle est canon la robote ! Avec un de ces chassis ovoïde ! On comprend que Wall-e s'en éprenne !! En plus, elle lui dit s'appeler Eve !

Mais voila, en lui faisant visiter son logis où ils se sont abrités à l'occasion d'une tempête (de sable ou autre chose de très polluant...) ; il lui offre une plante qu'Eve met dans un de ses... compartiments (?), ce qui a pour effet de la mettre dans une longue veille qui dure encore lorsque le vaisseau revient la récupérer sans ménagement.

Wall-e, en voulant tout faire pour ne pas être séparé d'Eve, se retrouve être du voyage -pas très confortable- jusqu'à une gigantesque base spatiale où les terriens vivent là depuis au moins 700 ans comme s'ils étaient sur leur bonne vieille planète.

Le système détecte assez rapidement qu'Eve est "contaminée par une substance végétale" (?!) et là, c'est le début de la fin : les ordinateurs décrètent que c'est le signal du retour sur Terre, tandis que l'Autopilote décide qu'il ne saurait en être question et prend les rênes du vaisseau.
Quant au commandant, "consigné dans ses quartiers" par l'Autopilote, entre le doux confort de la base et le retour sur une planète qu'on lui a dépeinte comme un paradis avant de découvrir que c'est l'enfer, il finira par choisir tout de même de revenir et luttera contre les machines rebelles (avec l'aide d'Eve, Wall-e et de quelques "complices" robots...)

C'est attendrissant (ah les roucoulades d'Eve et Wall-e lorsqu'ils s'inquiètent l'un pour l'autre et se retrouvent...), pleins de notes d'humour (Wall-e qui se réveille chaque matin en émettant le son que fait un mcintosh à l'allumage, moquerie de notre tendance à l'obésité en étant servi par des robots qui nous évitent tout effort, références évidentes à E.T. et 2001 l'odyssée...) et on a droit à un gentil petit rappel à l'ordre sur le fait qu'on devrait peut-être arrêter un consumérisme débridé qui nous fait produire toujours plus de déchets mettant en péril l'éco-système et l'existence de notre planète.

Walt Disney/Pixar a vraiment frappé fort avec ce film intelligent qui évite même la morale pesante à laquelle on a généralement droit à la fin de ce genre de production.

Le seul regret : on a eu beau attendre tout le générique de fin, point de petit bonus auquel on nous habituait jusqu'à présent.

-----
NOTATION :

1560714690.2.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu