Avertir le modérateur

24/11/2008

.MESRINE : L'INSTINCT DE MORT

Affiche-MesrineLinstinctDeMort.jpg(sorti en salles le 22.10.08)

Premier volet : les dix années où Mesrine "apprend le métier" au contact des truands et commence à "se faire un nom".

1959 : Mesrine [Vincent Cassel] est rendu à la vie civile après la guerre d'Algérie et, plutôt que d'accepter un boulot que son père [Michel Duchaussoy] lui avait trouvé ; il préfère la vie facile de son ami Paul [Gilles Lellouche] qu'il retrouve et qui lui fait découvrir le monde interlope (prostitution, tripots clandestins, cambriolages...) parisien ainsi que celui qui en est le "patron" : Guido [Gérard Depardieu].

Apprentissage du b.a-ba puis mise en pratique par Jacques Mesrine où il trouvera le temps de se marier et d'élever des enfants presque comme un père normal, le tout interrompu par une première incarcération de trois ans.

Une fois sorti et avec la volonté -très vite abandonnée- de rentrer dans le rang en ayant une vie de famille normale ponctuée par les journées au boulot, le voila qui replonge dans le business jusqu'à ce que ça sente trop le roussi : abandon de l'épouse et "dépôt des enfants" à ses parents avant de dire bonjour au continent américain... et plus précisément le Québec.

Rebelote avec des braquages de banques puis la rencontre d'une nouvelle femme avec qui il aura l'idée de se faire embaucher par un riche homme paralysé, mais ça ne fonctionne pas longtemps et ils prennent en otage leur patron ; ce qui leur vaudra une fin de cavale en prison.

Mesrine ayant décrété qu'il n'y a pas d'endroit dont il ne puisse s'évader, finit par mettre son plan à exécution ; avant d'y revenir un peu plus tard pour tenter de libérer ses comparses de ce centre de détention aux méthodes un peu particulières sensées supprimer toute velléité de rebellion et rendre les pires brutes aussi sages que des images.

Cela finit dans un bain de sang (surtout pour les forces de l'ordre).

Cette première partie se conclut en 1969 alors que les journaux québécois commencent déjà à le surnommer : l'ennemi public n° 1...

Excellent film où l'on ne s'ennuie pas un instant avec un scénario béton dû à un résumé saisissant du livre écrit par le truand lui-même, avec un Vincent Cassel qui prend de la consistance en même temps que Mesrine gagne en aplomb ; c'est captivant et l'on est évidemment pressé de voir le second opus...

-----
NOTATION :

N4_FINAL.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu