Avertir le modérateur

29/07/2009

.BRONSON

Affiche-Bronson.jpg(sorti en salles le 15.07.09)

Déjà petit, à l'école et au collège, des poussées de violence l'incitaient à tabasser à mort des camarades voulant jouer au caïd, voire des professeurs cherchant à imposer les règles d'obéissance.

Alors en 1974, à 19 ans, sans perspective de travail et avec une femme et un bébé sur les bras ; le voila qui se décide à braquer un bureau de poste dont le butin sera bien maigre.

La peine de prison, elle, sera plus conséquente et c'est dans cet endroit dont tout autre condamné souhaite sortir au plus tôt que Michael Peterson [Tom Hardy] va trouver une sorte de... raison de vivre (!) ; cognant avec délectation sur ses co-détenus mais surtout sur les surveillants pour "empiler" les années de condamnation comme d'autres accumulent les trophées.

Tout à sa quête de reconnaissance de la part tant de ses coreligionnaires que de l'Angleterre tout entière, voila que deux "menaces" risquent de miner ses efforts : son internement en asile de fous, puis une libération au bout de vingt-six ans de prison.

Il va avoir du mal à se tirer de la première embûche, toute administrative. Quant à la seconde ; il va y remédier en un peu moins de trois mois, non sans avoir eu le temps d'être rebaptisé du nom (de guerre autant que d'acteur...) de Charles Bronson.

Le cambriolage d'une bijouterie pour une bague qu'il voulait offrir à une femme dont il a cru tomber amoureux et voila Peterson/Bronson repointant en cellule où il est toujours à l'heure actuelle ; et effectivement peu de monde en Angleterre ignore qui il est, tant par ses "exploits" que pour le coût qu'il génère aux contribuables.

Basé sur des faits réels, on découvre ce personnage quand même bien "atteint", qui se réjouit et savoure le "chaos" dont il est auteur et interprète, manipulant et orchestrant le monde carcéral tel des figurants ; pour en faire l'oeuvre -inachevée ?- d'un artiste de génie.

Tom Hardy est "puissant" dans le rôle où l'on ne voit que lui/Bronson dans sa folie -pas mal de carnage à mains nues et de sang- ; on ne prête par conséquent que peu d'attention à une éventuelle tentative parallèle -vite mise sous le boisseau au demeurant- de dénonciation de certaines pratiques et moyens, tant en milieu psychiatrique que pénitentiaire.

-----
NOTATION :

N3_FINAL.jpg

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu