Avertir le modérateur

23/12/2009

.MENSCH

Affiche-Mensch.jpg

(film sorti en salles le 09.12.09)


Héléna [Sara Martins] | Sam [Nicolas Cazalé] | Victor [Sami Frey] | Simon [Maurice Bénichou]


NOTATION :n2_final.jpg


Victor le grand-père épicier aisé qui l'a élevé comme son fils en l'absence d'un père, l'oncle Joseph qui lui reproche bien de temps en temps de ne pas s'impliquer avec eux dans l'affaire familiale, sa nouvelle copine journaliste Helena, sa mère qui l'aide à garder son fils lorsqu'il doit "travailler" : tout cet entourage aime Sam -et la réciproque est vraie- mais il ne peut s'empêcher de leur mentir en leur disant qu'il travaille dans l'immobilier sur des chantiers.

En fait de chantier, ce sont plutôt des casses de coffres-forts qu'il mène avec son pote Tonio comme chauffeur ; mais le dernier exploit commis dans une chambre d'un grand hôtel de Nice qui a dû être écourté fait qu'ils sont bredouilles, hormis quelques montres de luxe.

Va rentrer en scène Simon, le seul capable de lui payer cash le prix demandé de son dernier larcin, mais également l'ancien ami -et associé- de Victor avec qui il s'est brouillé voila quarante ans et qui se propose d'embaucher Sam pour un "coup du tonnerre" ; ce qui ne plait pas du tout à Victor qui tient pour l'occasion à lui faire savoir.

Quelle est donc cette histoire qui a brouillé deux camarades au point que Simon semble vouloir se venger de Victor au travers de Sam ?

Le problème est justement que l'on se fait une petite idée... dès le début -si l'on regarde bien- lorsque le film commence vers la fin des années soixante avec une course poursuite entre trois voleurs et la police, l'un des cambrioleurs se tuant.

L'autre question : pourquoi Sam joue les monte-en-l'air alors que son aïeul lui offre un emploi et que ses finances lui permettraient de tout lui passer tombe alors également presque dans la foulée.

Reste l'explication claire du début que l'on obtient de Victor... à la toute fin et l'on comprend que, tout comme Sam, l'on peut devenir globalement un "mensch" (un homme bien) en ayant commis de petites fautes (comme les vols de Sam) ou une grosse (celle de Victor) qui peut influer sur la vie d'un ou plusieurs hommes proches en les blessant peut-être durement et durablement.

Nicolas Cazalé est plutôt bon en "mauvais garçon" ; quant à Sami Frey en grand-père qui souffre de garder le secret qu'il ne saurait avouer à son petit-fils, c'est de l'émotion et du grand art malgré de trop courtes apparitions.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu