Avertir le modérateur

26/02/2010

.SHERLOCK HOLMES

Affiche-SherlockHolmes.jpg

(film sorti en salles le 03.02.10)


Sherlock Holmes [Robert Downey Jr] | Dr Watson [Jude Law]


NOTATION :N3_FINAL.jpg


Tout commence par une cavalcade à travers Londres ; Sherlock Holmes, son fidèle ami Watson et le détective Lestrade s'activant pour arrêter Lord Blackwood avant que ce dernier ne tue une femme au cours d'une pseudo-rituel de magie noire.

Lord Blackwood arrêté et condamné à la peine de mort, Holmes s'enferme chez lui -enfin, chez le Dr Watson...- et rumine en attendant que son intelligence soit de nouveau mise au service de la Loi.

Mais voilà tout d'abord que Lord Blackwood, du fond de sa cellule, fait mander Sherlock Holmes qui finit par accéder à sa requête et s'entendre dire qu'il n'a pas l'esprit "assez large" et sera bientôt fort surpris de refaire face à Blackwood revenu du royaume des morts.
Le comble étant qu'exécuté et la mort dûment constatée par le Dr Watson, Lord Blackwood revient bel et bien à la vie en ayant laissé un autre locataire dans son cercueil.

Holmes, toujours à l'affût de l'étrange pour remettre les pendules des crédules à l'heure, va bien entendu de plus en plus s'impliquer dans cette enquête bizarre où il se retrouve avec une charmante femme plutôt encombrante dans les pattes et une série de morts qui reprend alors que Lord Blackwood met en pratique son plan de changement de l'ordre établi en Grande-Bretagne, ainsi que des visées pour l'ex-colonie d'outre-atlantique...

Holmes va patiemment assembler toutes les pièces du puzzle pour vaincre définitivement Lord Blackwood, mais le pire sera à venir... dans ce que l'on ne doute pas être un futur deuxième volet.

Tout d'abord un peu circonspect à l'idée de l'adaptation qui pourrait être faite de l'oeuvre de Conan Doyle ; on trouve un Robert Downey Jr qui n'a jamais été mieux choisi que pour ce rôle, rendant parfaitement un Sherlock avec le cerveau toujours en hyper-activité qui nécessite d'alterner périodes d'excitations supplémentaires à base de drogues diverses et variées lorsque les indices s'emboîtent les uns après les autres et périodes de calme où il joue -essaye en tout cas- du violon lorsqu'une début de solution se fait jour.

Même Jude Law, habitué aux rôles de tombeurs de ces dames dans des comédies plus ou moins sirupeuses, se trouve métamorphosé en Dr Watson plus que crédible une fois affublé d'une virile paire de moustaches et d'un chapeau melon tout ce qu'il y a de plus conformes à l'image qu'on s'en fait à la lecture des ouvrages.

Seul regret : même si Holmes pense plus vite qu'il ne peut exprimer ses idées, la manière dont il nous explique -par l'entremise de Watson- les déductions auxquelles il est parvenu d'après tous les éléments trouvés au cours de son enquête et quels liens unissaient forcément le tout ; la façon de présenter ça avec un montage de clip vidéo plus que nerveux virant aux images subliminales énerve un brin.

Pour autant, on sort de cette projection très satisfaits en ne pouvant s'empêcher d'exprimer un "vivement la suite !" gourmand et impatient.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu