Avertir le modérateur

26/04/2010

.LA COMTESSE

(film sorti en salles le 21.04.10)


Erzsébet Bathory [Julie Delpy] | György Thurzo [William Hurt] | Istvan [Daniel Brühl]


NOTATION :


Après le décès -provoqué ?- de son époux auquel elle a été mariée par arrangement, la comtesse Erzsébet Bàthory compte bien récupérer l'or qu'elle a prêté au roi de Hongrie afin de mener la guerre contre les Turcs qui sont aux frontières, tout en continuant à gérer de main de maître son domaine.

Son veuvage ne l'empêche pas d'être "harcelée" par son cousin György qui verrait d'un bon oeil "l'annexion" de toutes les  terres contrôlées par Erzsébet.
Mais voila qu'elle croise le jeune Istvan, vingt-et-un ans au plus qui semble être à son goût, lui-même ne dédaignant pas une femme encore désirable malgré la vingtaine d'années qui les séparent.

Bien qu'Istvan l'ait prévenu devoir se marier bientôt ; ils se donnent l'un à l'autre durant plusieurs jours de pur bonheur, ce dernier jurant de lui envoyer une lettre par semaine lorsqu'il est loin d'elle. Mais les lettres s'espacent pour ne plus arriver, sauf une où il lui annonce avoir confondu amour et respect, comme celui qu'il devait à sa défunte mère qui lui ressemble tant.
Après une rage folle et un accès de violence sur l'une de ses jeunes domestiques qu'elle laisse en sang ; notre comtesse va se passer le visage aux tissus sanguinolents laissés par sa servante et s'imaginer que cet acte a pour effet de stopper et inverser l'offense du temps sur son visage et son corps.

Va donc commencer une quête sans fin de jeunesse et de jeunes filles vierges dont recueillir le sang jusqu'à la mort et peu de monde pour s'inquiéter de toutes ces disparitions ; ceux qui logent sur ses terres y trouvant un intérêt "sonnant et trébuchant" ferment les yeux, les autres par manipulation et plus grand intérêt encore : récupérer toutes ses riches terres étendues et accessoirement sortir le souverain de son état de débiteur envers la comtesse, le tout orchestré par le fameux cousin György qui se trouve être également le père... d'Istvan mais sans que ce dernier -apparemment- ait jamais eu vent des intentions machiavéliques de son géniteur...

Démence naturelle si astucieusement attisée que sa fidèle confidente -et amante- Darvulia ne pourra l'arrêter, les langues finiront par se délier "à point nommé" et la comtesse finira assez tristement ses jours ; ce qui est bien le moins pour ses ennemis, une femme trop puissante étant grand danger...

Sujet pas forcément facile, des scènes un peu dures motivant un avertissement pour cette histoire d'une femme finalement très contemporaine : de pouvoir, maîtresse de ses envies et victime de ses craintes ; avec une Julie Delpy envoûtante et souveraine pour ce rôle, soutenue par un William Hurt tortueux et un Daniel Brühl qui sera le déclencheur bien involontaire de cette hystérie dont l'épilogue est tout sauf rose...

Brillant.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu