Avertir le modérateur

06/08/2010

.LE PREMIER QUI L'A DIT

Affiche-LePremierQuiLaDit.jpg

(film sorti en salles le 21.07.10)


Alba [Nicole Grimaudo] | Tommaso [Riccardo Scamarcio]


NOTATION :n2_final.jpg


Tommaso quitte Rome et son compagnon pour rendre visite à sa famille qui vit dans les Pouilles où elle exploite une usine de pâtes créée par le grand-père et aujourd'hui gérée par le frère Antonio.

Amoureux et heureux de bientôt pouvoir faire son outing, c'est un Tommaso un peu excité qui vient se confier à son aîné pour lui exposer son projet de confession au dîner ; mais voilà qu'à ce fameux repas, c'est son frère Antonio qui prend la parole et avoue... le même penchant !!

Après un silence pesant où les paroles doivent faire leur chemin et être comprises, répudiation immédiate du "fils indigne" suivi par un infarctus du père qui se retrouve hospitalisé ; c'est Tommaso qui est pris au piège en voulant ménager la santé du patriarche : ne pas pouvoir à son tour lui avouer ses préférences sexuelles, devoir accepter de prendre la relève de son frère à la fabrique et même de se voir "poussé dans les bras" d'Alba, jeune fille attirante du nouvel associé investisseur.

Entre les membres de la famille qui brident leurs envies et personnalités de peur du qu'en dira-t-on et de bousculer les règles de l'ordre établi ; et la grand-mère qui n'en fait -comme elle a toujours fait- qu'à sa tête quitte à choquer, voila peut-être la bombe à retardement (traduction du titre italien soit dit en passant...) qui va créer un électrochoc salutaire pour toute la famille et la ressouder... sans compter les électrons libres que sont l'amant de Tommaso et de trois de leurs amis qui débarquent de façon impromptue...

Pas trop moralisateur ; ce film n'échappe pas à une certaine facilité par moments, avec quelques cris d'orfraies sur le modèle de la "Cage aux folles" pour ce qui se veut témoin "poil à gratter" de certaines moeurs de la société de 2010, sans atteindre la qualité des comédies italiennes en noir et blanc de la glorieuse époque ; pour autant cela n'enlève rien à un talent certain de Riccardo Scamarcio qui continue son chemin d'un genre à l'autre, de "Romanzo Criminale" à "Mine Vaganti" en passant par "Le Rêve Italien", avec un naturel déconcertant...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu