Avertir le modérateur

09/07/2011

.OMAR M'A TUER

Affiche-OmarMaTuer.jpg

(film sorti en salles le 22.06.11)


Omar [Sami Bouajila] | Pierre-Emmanuel Vaugrenard [Denis Podalydès] | Me Vergès [Maurice Bénichou]


NOTATION :N3_final.jpg


1991 : Omar Raddad est au milieu des siens lorsque les forces de l'ordre font irruption pour l'embarquer manu-militari comme principal suspect du meurtre de Ghislaine Marchal, riche veuve qui l'emploie à des travaux de jardinage.

1994 : alors qu'Omar Raddad est condamné à dix-huit ans de prison ; Vaugrenard, un auteur à succès qui se révolte dès qu'il est confronté à une injustice criante, décide de se pencher sur ce cas et en faire un livre.
Après avoir pris langue avec l'avocat de Raddad ; Vaugrenard va devoir reprendre l'enquête du début et revérifier point par point tous les détails, ceux que la justice n'aura pas vus ou mis de côté pour s'arrêter à des évidences pourtant ponctuées d'incohérences dans les P.V. ou les rapports supposés "scientifiques".

Que dire de plus de ce film qui n'a rien d'une fiction mais se base sur une histoire vraie dont on connait l'épilogue ?
Qu'il s'efforce d'être neutre, mais le scénario se basant sur les ouvrages de l'accusé et du vrai écrivain (Jean-Marie Rouart) qui a contribué à insinuer le doute et à faire raccourcir la durée de sa peine... Pour autant, ce n'est pas cette projection qui fera changer d'avis ceux qui le considèrent à cent pour cent coupable.

Il n'en reste pas moins que l'on a la même fièvre que Podalydès/Vaugrenard à le voir décortiquer des dépositions et chercher des éléments qui se contrediront pour prouver que l'accusation est bâtie sur des omissions, des mensonges et des interprétations fausses.

Sami Bouajila émeut et est plus qu'étonnant dans la peau d'un Omar Raddad qui ne comprend pas ce qui lui arrive, écrivant et lisant à peine le français, qui se retrouve à désespérer en prison loin de sa femme et de ses enfants au point d'attenter à plusieurs reprises à sa vie.

Un pan de l'histoire d'un homme vécue sous nos yeux et qui s'arrête avec sa libération conditionnelle, puisque le combat qu'il mène encore aujourd'hui pour laver l'honneur de son nom par la révision de son procès semble lui être définitivement refusé.

Alors Raddad : coupable ou victime expiatoire d'une institution défaillante ?
Faites-vous une idée en allant voir ce film témoignage fort de Roschdy Zem.

Commentaires

Un film bien chiant. Par ailleurs, qui est l'auteur de cette critique ?

Écrit par : pizou | 12/07/2011

Très beau film! Plein d'émotion! Quand la justice acceptera-t-elle enfin de comparer les ADN?

Écrit par : tv 3d | 17/10/2011

bon film pour ma part

Écrit par : simon | 30/01/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu