Avertir le modérateur

23/10/2011

.DE BON MATIN (audio)

La critique audio peut être écoutée .

20/10/2011

.DE BON MATIN

jean-pierre darroussin,de bon matin, de bon matin audio,

(film sorti en salles le 05.10.11)


Paul [Jean-Pierre Darroussin]


NOTATION :de bon matin, de bon matin audio,


Paul, cadre bancaire, se lève pour aller au travail de bon matin.
Mais en cette journée qui débute, il se prépare plus minutieusement qu'à l'accoutumée et ne prend pas sa voiture mais les transports en commun pour se rendre au bureau où il se dirige vers l'étage directorial et y abat deux de ses supérieurs.

Retourné tranquillement s'installer à son poste, voilà qu'il repense aux événements plus ou moins heureux de ses dernières années et cherche celui qui a bien pu l'amener là où il en est arrivé aujourd'hui...

A l'heure où l'actualité nous parle souvent de gens "brisés" qui tuent ou se tuent ; ce film -assez noir- décortique les phases de pensées d'un homme afin de déterminer le fait déclencheur de l'escalade destructrice, mais sans y apporter de réponse ; le spectateur garde donc la liberté d'en penser ce que bon lui semble.

Restent une façon de dépeindre les faits plutôt réaliste et un Jean-Pierre Darroussin qui rend bien le mal être de Paul, entouré et pourtant seul, face à la pression d'une hiérarchie qui cherche à se défausser de ses propres erreurs.
Mais l'idée -et la cause- étaient déjà présentes bien avant la dégradation de sa situation professionnelle, le problème dès lors inextricable ne pouvait pas se conclure autrement...  

A voir... de préférence avec une bonne dose d'optimisme en soi...

15/10/2011

.IDENTITÉ SECRÈTE (audio)

La critique audio peut être écoutée .

13/10/2011

.LA GUERRE EST DÉCLARÉE (audio)

La critique audio peut être écoutée .

12/10/2011

.IDENTITÉ SECRÈTE

sigourney weaver,alfred molina,taylor lautner,identité secrète,identité secrète audio,identite secrete,identite secrete audio,

(film sorti en salles le 28.09.11)


Dr Bennett [Sigourney Weaver] | Nathan [Taylor Lautner] | Franck Burton [Alfred Molina]


NOTATION :sigourney weaver,alfred molina,taylor lautner,identité secrète,identité secrète audio,identite secrete,identite secrete audio,


Nathan a l'insouciance de tout adolescent, jusqu'au jour où son professeur le met en binôme avec son ex-petite copine pour un exposé qui va le faire tomber sur un site web d'enfants disparus dont une photo vieillie lui ressemble étrangement.

Ayant le malheur de répondre naïvement à "l'appel à témoins" ; Nathan va rapidement vivre un cauchemar qui commence avec l'assassinat de ses parents presque sous ses yeux, le faisant devenir un fugitif afin d'échapper à ses poursuivants et ennemis (tout le monde puisqu'il ne sait pas qui est qui et le motif qui le rend si recherché).

Première leçon de ce film : ne laissez pas trop de traces sur FaceBook et ne répondez pas à des inconnus pouvant prendre n'importe quelle identité sur internet, sans quoi les parents risquent forts de "trinquer" pour leurs enfants.
Par ailleurs ; il ne suffit pas d'une intrigue impliquant la CIA et un beau gosse ressemblant vaguement à Matt Damon pour que l'intrigue -assez légère- et les courses poursuites soient aussi haletantes que l'histoire d'un Jason Bourne.

Restent les masques qui tombent pour certains personnages cotoyant de près ou de loin Nathan qui aident, sinon à la compréhension, à reboucher certaines fissures d'un scénario plutôt light ; où l'on ne comprend pas toujours pourquoi Nathan et la CIA arrivent si facilement à leurs fins alors que quelques instants auparavant ils étaient aussi inefficaces face à un adversaire bien mieux équipé pour coiffer tout le monde au poteau...

10/10/2011

.LA GUERRE EST DÉCLARÉE

Affiche-LaGuerreEstDeclaree.jpg

(film sorti en salles le 31.08.11)


Juliette [Valérie Donzelli] | Roméo [Jérémie Elkaïm]


NOTATION :la guerre est déclarée,la guerre est déclarée audio,la guerre est declaree,la guerre est declaree audio


Roméo rencontre Juliette et c'est le début d'une belle histoire d'amour bientôt récompensée par un bébé : Adam.

Mais le mode d'emploi n'étant pas fourni avec, commencent pour eux des inquiétudes inconsidérées devant le moindre événement qui peut paraître anormal ; jusqu'au jour où on leur révèle qu'effectivement, un déséquilibre retardant l'apprentissage de la marche et une légère asymétrie du visage peuvent signifier une grave maladie.

Le verdict finit par tomber : tumeur au cerveau. Au lendemain du déclenchement de la seconde guerre d'Irak ; Roméo et Juliette vont devoir mener une guerre d'un tout autre genre et bien plus longue contre la maladie et ses effets secondaires qui risquent de rejaillir sur leur vie sociale et fragiliser leur couple...

Lorsque le cancer s'invite dans une vie qui aurait pu être tranquille ; soit l'on baisse les bras, soit l'on trouve des raisons d'espérer et de lui faire des pieds de nez en se réjouissant parfois faussement ; à l'image du jeu des acteurs pas toujours très juste.

D'autre part ; pour que l'histoire soit racontée d'un ton aussi enjoué, il faut être un éternel optimiste ou bien que le calvaire se soit terminé par la victoire sur le "monstre" : c'est le cas ici et l'on ne peut que s'en réjouir pour les deux interprètes qui ont réellement vécu cette pénible aventure avec leur fils.

Reste malgré tout un hommage justifié -même s'il est un peu trop appuyé- au personnel des hôpitaux publics pour un film plutôt léger qui ne tire pas trop sur la sensiblerie et de ce fait, peut revigorer la flamme de tous ceux qui doivent combattre cette adversité.

07/10/2011

.PRÉSUMÉ COUPABLE (audio)

La critique audio peut être écoutée .

04/10/2011

.PRÉSUMÉ COUPABLE

philippe torreton,présumé coupable,presume coupable,présumé coupable audio,presume coupable audio

(film sorti en salles le 07.09.11)


Alain Marecaux [Philippe Torreton]


NOTATION :philippe torreton,présumé coupable,presume coupable,présumé coupable audio,presume coupable audio


A Outreau, la police débarque chez les époux Marécaux suite à une plainte pour abus sexuels sur mineurs de moins de quinze ans.

Face à des policiers qui ne cherchent pas à vérifier la teneur des accusations et un jeune juge qui les prend pour argent comptant malgré des incohérences évidentes et s'en sert pour poser des questions orientées qui lui permettront de boucler un dossier en "béton" ; la présomption d'innocence dont on se prévaut tant est bien inexistante ici et l'on a un beau spécimen de présumé coupable pour une justice présumée infaillible.

L'on peut donc suivre la descente aux enfers de Marécaux durant plus de dix-huit mois entre perte de sa charge d'huissier, de sa maison, de sa femme et de ses enfants ; menant à l'envie répétée de perdre également la vie qui est devenue pour lui un poids.

Le film étant tiré du livre écrit par la victime de cette erreur judiciaire ; on pourra trouver exagéré ce portrait de juge dont la froideur d'automate glace le sang, la folie médiatique qui s'était emparée de la France n'étant pas forcément étrangère à une certaine pression qui fait que l'on "ne s'appartient plus" et ne permet pas de se forger sereinement une opinion objective.

Pour le reste, on pourra se demander pourquoi rouvrir des plaies en reparlant de cette "vieille" histoire sans rien apporter de nouveau -et pour cause...-, mais les victimes de ce fiasco judiciaire ne sont pas celles qui ont eu le moins de mal à oublier ; et le fait que "de l'eau ait coulé sous les ponts" ne devrait pas effacer l'indignation légitime face à de tels dérapages d'une administration de l'Etat.

Mission presque réussie pour ce film qui dérange, grâce à un Philippe Torreton toujours magistral dans des rôles à sa (dé)mesure ; en se mettant en danger presque au même point que Marécaux afin de nous faire ressentir pleinement cette lutte inégale contre une "machine d'injustice infernale".

22/09/2011

.HABEMUS PAPAM (audio)

La critique audio peut être écoutée .

19/09/2011

.HABEMUS PAPAM

habemus papam,habemus papam audio

(film sorti en salles le 07.09.11)


Cardinal Melville [Michel Piccoli] | le psychanalyste [Nanni Moretti]


NOTATION :habemus papam,habemus papam audio


Suite aux cérémonies funèbres qui ont entouré le décès du Pape, il est temps pour nos chères Eminences de se réunir à Rome en conclave pour élire le successeur au trône de St Pierre.

Après de trop nombreuses séances de votes où trois cardinaux se détachent du lot mais n'arrivent pas à faire l'unanimité sur leur nom ; voilà que miraculeusement un inconnu qui n'envisageait pas d'être candidat draine toutes les voix, devenant ainsi le nouveau chef de l'Eglise.

Mais patatras, alors que la phrase rituelle "Habemus papam" vient d'être prononcée urbi et orbi depuis le balcon, le pontife réalise ce qui lui arrive et refuse de se montrer et d'endosser le rôle qui lui est désormais dévolu.

Branle-bas de combat et meilleur psychanalyste de Rome convoqué pour "guérir" le saint-père d'une probable dépression, avant que la panique ne soit totale lorsque ce dernier sème ses gardes du corps dans les rues de la capitale où il va errer et faire des rencontres plus ou moins insolites...

On ne sait si le brave cardinal Melville va trouver les réponses aux questions qui l'assaillent, mais il a l'air si heureux au milieu des "vrais gens" qu'il croise que l'on souhaiterait que la gendarmerie vaticane ne soit pas capable de le retrouver pour le "ramener au bercail".

Il y a là un traitement un peu fellinien avec de la farce teintée d'ironie pour évoquer les subterfuges des plus hautes autorités de l'Eglise afin de cacher la vérité en espérant parvenir à gérer cette situation de crise inattendue ; sans compter ce célèbre docteur cartésien et athée qui veut faire accepter son raisonnement et sa vérité à des ministres de Dieu qui cherchent à faire de même avec lui.

Le côté un peu farfelu de certaines situations n'empêche pas un peu de critique et la question poil-à-gratter : pourquoi un pape ne pourrait-il pas démissionner lorsque la santé -ou la conviction- faiblit ?

16/09/2011

.TU SERAS MON FILS (audio)

La critique audio peut être écoutée .

13/09/2011

.TU SERAS MON FILS

tu seras mon fils,tu seras mon fils audio

(film sorti en salles le 24.08.11)


Paul [Niels Arestrup] | François [Patrick Chesnais] | Martin [Lorànt Deutsch] | Philippe [Nicolas Bridet]


NOTATION :tu seras mon fils,tu seras mon fils audio


Paul de Marseul est un homme rude du terroir, qui vomit sans arrêt son fils Martin en le considérant comme un incapable tout juste bon à l'intendance mais certainement pas à lui succéder à la tête de l'entreprise, et ne se gêne pas pour l'humilier constamment en privé ou en public.

Tout au plus espère-t-il vaguement que Martin et son épouse seront capables de lui donner suffisamment tôt un petit-fils auquel il inculquera tout son savoir viticole pour qu'il soit un vrai "de Marseul".

Apprenant que François, le régisseur et vieil ami avec qui il a bâti la réputation du vignoble, souffre d'un cancer qui le condamne à brève échéance en laissant une future veuve et un fils qui travaille en Californie pour un grand négociant en vins ; Paul va imaginer une manipulation impliquant tous les protagonistes mentionnés autour de Philippe qu'il apprécie plus que son propre fils et semble en passe d'être adoubé comme repreneur de l'affaire.
Mais un déplacement trop brutal du curseur sur l'échelle "sociale" et le jeu avec les sentiments et les espérances de chacun va créer une situation intenable et dangereuse pouvant mener au drame.

Qui sème le vent récolte la tempête.
Si l'on se doute que cela va finir par arriver ; on essaie de déterminer quel personnage va craquer et mettre un terme à cette histoire qui dépasse tout le monde, grâce à un scénario intelligent qui tient en haleine en faisant aller crescendo le malaise de tous jusqu'à la réponse tant attendue qui en étonnera plus d'un.

Le fait d'avoir choisi Niels Arestrup et Patrick Chesnais, secondés par Valérie Mairesse et Lorànt Deutsch est pour beaucoup dans ce film qui tient la route et se déguste lentement, comme un bon vin millésimé...

11/09/2011

.CAPTAIN AMERICA (audio)

La critique audio peut être écoutée .

09/09/2011

.COMMENT TUER SON BOSS ? (audio)

La critique audio peut être écoutée .

08/09/2011

.CAPTAIN AMERICA

hayley atwell,tommy lee jones,chris evans,samuel l. jackson,captain america,captain america audio

(film sorti en salles le 17.08.11)


Sergent Carter [Hayley Atwell] | Colonel Phillips [Tommy Lee Jones] | Steve Rogers/Captain America [Chris Evans]


NOTATION :hayley atwell,tommy lee jones,chris evans,samuel l. jackson,captain america,captain america audio


1942 : alors que la guerre fait rage en Europe et que les Etats-Unis emploient des scientifiques capables de "fabriquer" des soldats endurants voire invincibles ; voilà qu'un de ces docteurs porte son choix sur Steve Rogers qui passait par là après sa énième tentative avortée de se faire enrôler, son côté plus que chétif le vouant à chaque fois à la "réforme".

Atterri dans une unité d'élite où le colonel Phillips déteste tout de suite ce gringalet tandis que son bras droit le Sergent Peggy Carter trouve assez séduisant son intelligence à contourner des problèmes et sa volonté à toute épreuve même s'il n'arrive jamais à s'imposer physiquement ; se produit bientôt sa deuxième chance : le même docteur décide que ce sera lui le cobaye sur qui vérifier que sa technique a bien été perfectionnée, depuis qu'il l'a inventée sous une Allemagne nazie qui lui a imposé des travaux sous l'égide... d'Hydra.

Les résultats s'avèrent assez spectaculaires mais si Steve Rogers se voit rapidement affubler du pseudonyme de Captain America ; il va se passer un peu de temps avant qu'il ne soit confronté à Crâne Rouge, le cerveau d'Hydra qui ne rêve de rien d'autre que d'être Führer à la place du Führer et étendre sa conquête non à l'Europe, mais tout bonnement au monde entier.

La fin est pour le moins étonnante, mais nous permet de voir un nouvel extrait -qui reste bien mystérieux- où Captain America a rejoint tous les héros Marvel au sein du SHIELD et dont on nous promet la sortie à l'été 2012.

Le super-héros le plus humain qui soit, avec des pouvoirs plus limités que ses successeurs ; lancé à côté de ses compagnons sur les champs de bataille européens, ce qui constituent la plus grande partie du film et est à la fois sa faiblesse et sa force puisque chacun peut s'identifier à cet homme qui nous ressemble -si ce n'est le costume plutôt voyant et une capacité sportive qu'il n'avait jamais connue auparavant... et que l'on n'a pas non plus-
Evidemment, ceux que les films de guerre fatiguent ou qui sont barbouillés avec un trop plein de patriotisme -surtout sous bannière étoilée- hésiteront peut-être à le visionner.
Pour les autres, on peut y aller car l'esprit Marvel y est globalement présent.

06/09/2011

.COMMENT TUER SON BOSS ?

comment tuer son boss,comment tuer son boss audio

(film sorti en salles le 17.08.11)


Dr Harris [Jennifer Aniston] | Dave Harken [Kevin Spacey] | Nick [Jason Bateman]


NOTATION :jennifer aniston,kevin spacey,colin farrell,jason bateman,comment tuer son boss,comment tuer son boss audio


Ils sont trois copains d'enfance à avoir un job intéressant, mais une chose les empêche de s'épanouir : les vexations que leurs infligent leurs boss respectifs.
Vengeance du patron de Kurt pour le punir des liens "paternels" noués avec le père du premier récemment décédé ; alternance de menaces et de suggestions voilées à Nick pour finalement le priver de la promotion espérée ; chantage au coup de fil à la fiancée de Dale pour en faire son jouet sexuel...

Ce considérant comme victimes d'injustices, ne voulant pas donner à leurs supérieurs la satisfaction d'une démission et à force de ressasser leurs déconvenues au cours d'une soirée un peu trop arrosée ; la phrase finit par être lancée : "et si l'on tuait nos chefs ?".
La proposition aurait pu rester... lettre morte après avoir désaoûlé, mais Dale ne supporte plus le harcèlement toujours plus pressant qu'il subit dès le lendemain.
L'idée remise au goût du jour, il va donc falloir s'organiser et répondre à la première question vitale...  qui effectuerait la basse besogne : eux-mêmes ou bien un tueur à gages -mais alors comment procéder à son.. recrutement ?-

A des motivations pas toujours justifiées ; on suit alors les pérégrinations assez rocambolesques et pas toujours crédibles des trois larrons pour mettre au point leur plan où la garantie que tout se passe comme prévu est tout sauf évidente.

Autant le dire de suite, les vrais héros de ce film sont une Prius et un téléphone portable.
Pour le reste ; si l'on se demande ce que Jamie Foxx vient faire là, on se console avec Kevin Spacey en ordure cynique et surtout avec Jennifer Aniston en surprenante nymphomane dont toute phrase comporte une allusion sexuelle ou une verdeur de langage qui font tant rougir son employé Dale ; permettant ainsi d'oublier un humour de qualité inégale et quelques problèmes de logique dans le scénario qui occultent une timide tentative de critique du système américain -donc mondial- et des délocalisations.

03/09/2011

.CONAN (audio)

La critique audio peut être écoutée .

01/09/2011

.GREEN LANTERN (audio)

La critique audio peut être écoutée .

31/08/2011

.CONAN

Affiche-Conan.jpg

(film sorti en salles le 17.08.11)


Tamara [Rachel Nichols] | Conan [Jason Momoa] | Corin [Ron Perlman]


NOTATION :n2_final.jpg


Après un bref résumé où l'on nous explique l'antique pouvoir d'un masque propriété du royaume d'Acheron qui lui permit d'avilir rapidement les autres tribus, avant que celles-ci ne réagissent et trouvent une victoire signée en brisant le fameux masque en autant de bouts que de tribus qui repartent avec pour les cacher ; on assiste rapidement à la naissance de Conan sur le champ de bataille puis à sa première victoire d'adolescent face à des agresseurs sans pitié.

Mais voilà que se présente un beau matin chez les Cimmériens, Khalar-Zym, qui veut récupérer le dernier morceau du fameux masque afin de posséder les pouvoirs occultes et faire revenir des morts sa bien-aimée.
Pour celà, il n'hésite pas à tuer -presque- tout le monde avant de parachever son œuvre par un gigantesque incendie.

Conan devenu un grand, beau et fort barbare, parcourt le monde en se donnant du bon temps entre deux boucheries -ou l'inverse- et en espérant pouvoir venger un jour la mort de son père. Mais lorsqu'il recroise le chemin de Khalar-Zym, il va devoir se battre non seulement pour lui mais pour la resplendissante prêtresse Tamara, dernière lointaine descendante d'Acheron dont le sang pur peut seul redonner au masque ses pouvoirs magiques malfaisants qui écraseront le monde.

Le scénario n'est pas des plus épais mais l'on sait ce que l'on est venu voir en achetant une place pour ce genre de film et la mission est accomplie vue la quantité de sang qui gicle sous l'effet d'épées qui tranchent, lacèrent, éviscèrent ; ainsi que des nombreuses têtes éclatées sur des rochers de toutes dimensions...

De là à dire qu'il fallait un remake et/ou qu'il fait oublier les prestations de l'original campé par Schwarzenegger voilà trente ans... Débat futile pour ce film à voir naturellement en mode "second degré"...

30/08/2011

.SUPER 8 (audio)

La critique audio peut être écoutée .

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu