Avertir le modérateur

17/10/2012

.THE AMAZING SPIDER-MAN (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 2'00).

30/08/2012

.THE AMAZING SPIDER-MAN

Affiche-TheAmazingSpiderMan.jpg

(film sorti en salles le 04.07.12)


Tante May [Sally Field] | Gwen Stacy [Emma Stone] | Oncle Ben [Martin Sheen] | Peter Parker/Spiderman [Andrew Garfield]


NOTATION :N3_final.jpg


Monsieur et Madame Parker font précipitamment leurs valises en n'emportant que le strict minimum et passent en coup de vent chez le frère Ben et son épouse pour leur laisser la garde du petit Peter.

Devenu presque adulte, il trouve inopinément chez son oncle une mallette qui pourrait peut-être lui donner des indices pour retrouver ses parents. Ses pas le mènent aux laboratoires Oscorp dont le patron est le Dr Connors, ancien associé de son père. Piqué à la fois par une araignée qui s'était logée dans ses vêtements chez Oscorp, ainsi que par l'amour pour la belle Gwen Stacy ; va-t-il savoir gérer sagement et à de bonnes fins les pouvoirs étonnants dont il fait soudain la découverte progressive ?

Que dire de plus de cette nouvelle version "rebootée" de Spider-Man qui, comme tout premier volet, nous raconte la genèse de celui qui deviendra l'homme araignée ?
Effacer le souvenir de la route tracée au personnage ainsi que de son précédent interprète n'est pas chose aisée ; mais ce film essaie d'y parvenir en prenant l'optique de la "recherche du père", qui finit par obséder le jeune homme. Ajoutez-y l'amplification de son mal-être avec la culpabilité d'être responsable de la mort de l'oncle Ben et vous obtenez un film assez noir, qui finalement est peut-être plus proche de l'esprit du comics.
Si la première heure est un peu "longuette" avec -et pour cause- des sensations de déjà vu, la seconde partie avec la traque de l'homme lézard est plus intéressante et met le punch qui manquait jusque là.

Par ailleurs ; l'on sera agréablement surpris par de brefs passages 3D plutôt sympathiques lorsque la caméra prend une vue subjective, nous donnant un peu le vertige avec l'impression d'être Spidey se balançant d'immeuble en immeuble au bout de ses "fils".

Enfin, Andrew Garfield qui a déjà une certaine expérience dans des rôles d'adolescent tourmenté à problèmes, finit par être attachant et pourrait bien éclipser Tobey Maguire dans le cœur des fans de Spider-man. Mais pour en être certain, il faudra malgré tout juger sur pièce le deuxième épisode que l'on nous suggère déjà après générique...


podcast

01/04/2009

.BOY A

Affiche-BoyA.jpg(sorti en salles le 25.02.09)

Aidé par son oncle Terry [Peter Mullan], Jack Burridge [Andrew Garfield] arrive dans une petite ville et essaye de s'y intégrer en trouvant un travail, copine avec les collègues, a une aventure sentimentale ; va même -avec son binome Chris- jusqu'à sauver une fillette victime d'un accident de la route.

Mais voilà : il est en conditionnelle car jeune enfant, entraîné par Philip, un -son seul- copain qui l'a sorti des griffes d'ados bagarreurs ; il a été complice du meurtre d'une petite camarade de classe en laissant Philip "s'occuper de son cas".

Terry est en fait son tuteur, ses collègues savent qu'il a fait de la prison mais n'en connaissent pas le motif, il voudrait tout avouer à Michelle dont il est épris mais Terry ne le lui conseille pas et un journaliste en quête de sujet le prenant en photo comme héros du "sauvetage de la route" lui fait craindre de perdre son anonymat.

D'autant que l'on est en Angleterre, et que les émissions faisant la chasse aux meurtriers et autres voyous supposés ou avérés bat son plein.
Un tabloïd s'acharne même en essayant de faire des portraits robots de ce à quoi devrait ressembler aujourd'hui "boy a" (le surnom qui lui a été donné à l'époque pour préserver son identité véritable).

Tout finit -évidemment- par éclater au grand jour, quelqu'un ayant trouvé le secret et l'ayant vendu.
Jack qui s'était si bien débrouillé et à qui tout souriait avec la possibilité de réinsertion perd pieds, et on le suit dans cette chute fatale.

La gravité d'un acte -si horrible soit-il- doit-il priver à tout jamais d'une seconde chance ?
Doit-on considérer que quelqu'un qualifié de "foncièrement mauvais" ne peut pas s'être amendé avec l'âge ?
La presse qui se doit de relater (ou de prévenir) des actes criminels peut-elle s'acharner sur les gens au mépris de la vie privée lorsque la sentence a été rendue ?

Des réponses bien difficile à apporter : Jack lui, croira la trouver : unique et libératrice...

Un film assez fort malgré un petit budget.

-----
NOTATION :

N3_FINAL.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu