Avertir le modérateur

19/07/2011

.KUNG-FU PANDA 2 (audio)

La critique audio peut être écoutée .

15/07/2011

.KUNG-FU PANDA 2

Affiche-KungFuPanda2.jpg

(film sorti en salles le 15.06.11)


Tigresse [Angelina Jolie] | Pô [Jack Black] | Maître Shi-Fu [Dustin Hoffman]


NOTATION :N3_final.jpg


Notre panda préféré est de retour avec ses amis. Le problème de Pô est qu'il s'entraîne plus à manier avec application les baguettes pour manger encore et encore alors qu'en ce domaine il n'a pas de compétiteur, plutôt que de s'intéresser au kung-fu ; au grand désespoir de maître Shi-Fu.

Mais il va bien leur falloir réagir lorqu'ils apprennent médusés que le kung-fu risque de mourir alors qu'une ville où il régnait a été prise d'assaut et vaincue par le maléfique Shen, bien qu'elle ait été protégée par trois grands maîtres : Rhino, Bœuf et Croc.

Cette aventure va être risquée pour eux, d'autant que Pô est soudain confronté à la remontée à la surface de bribes de souvenirs de son enfance qu'il souhaiterait bien éclaircir totalement pour savoir qui il est et d'où il vient. Cela ne va-t-il pas l'empêcher, avec ses compagnons, de terrasser Shen et ses armes de mort ?

Une animation toujours plus incroyable avec la puissance de calcul des ordinateurs ; pour une histoire captivante avec une bonne dose d'humour, de bagarres et... de tendresse.
Enfin, deux fois trois : tout d'abord parce que la 3D perd ce coté gadget pour donner un relief intéressant qui se justifie mieux avec ce film -même s'il ne s'agissait vraiment pas d'une obligation- ; ensuite parce que la fin de ce volet préfigure sans aucun doute possible la mise en chantier d'une suite... mais il faudra veiller à bâtir une histoire crédible et qui garde de l'intérêt pour ne pas lasser comme Shrek...

09/09/2010

.SALT (audio)

La critique audio peut être écoutée .

06/09/2010

.SALT

Affiche-Salt.jpg

(film sorti en salles le 25.08.10)


Evelyn Salt [Angelina Jolie] | Ted Winter [Liev Schreiber]


NOTATION :N3_final.jpg


Voila deux ans, Evelyn Salt, agent de la CIA, est sauvée des griffes du gouvernement nord-coréen grâce à un échange avec un autre espion et surtout, grâce à l'arachnologue qui a fait des pieds et des mains pour sa libération, et va accessoirement devenir par la suite son époux.
Aujourd'hui, alors qu'elle compte bien fêter son anniversaire de mariage ; voila qu'on lui indique -ainsi qu'à son supérieur Ted Winter- avoir mis la main sur Orlov, un ancien agent russe du FSB prétendant avoir des informations vitales à fournir en échange de la résidence sur le territoire américain.
Salt étant censée flairer sans coup férir les agents voulant réellement "retourner leur veste" de ceux cherchant à devenir des taupes, on lui suggère d'écouter cet homme au motif qu'elle règlera vite la question ; ce qu'elle accepte sans trop s'étonner que des hommes de la Sécurité d'Etat soient déjà présents.

Cela va être le début du voyage vers l'enfer pour elle car tous les personnels réunis deviennent témoin de l'incroyable : l'agent russe accuse Evelyn Salt d'être un agent dormant conditionné pour se réveiller le "jour X" -à savoir le lendemain- et tuer le Président de la Fédération de Russie venu à New-York assister aux obsèques du Vice-Président des Etats-Unis.
Tous les outils modernes -qui ont remplacé l'habituel détecteur de mensonges- établissant que l'homme dit la vérité, tout le monde s'y fie -sauf Winter qui tente de défendre Salt au mieux pour retarder l'inévitable- et la chasse à "la taupe Evelyn Salt" est lancée, d'autant qu'elle cherche à s'enfuir peu de temps après que les caméras d'un ascenseur du bâtiment révèlent qu'Orlov s'est échappé après avoir assassiné deux agents l'accompagnant en "lieu sûr".

Alors, Salt : vraie taupe ou victime d'une intox visant à poursuivre un autre but ? Quelle en est la véritable origine et y a-t-il d'autres personnes -y compris de la CIA- impliquées dans la machination ?

C'est ce que l'on suit jusqu'à la première moitié du film où l'on obtient la réponse à la première question, avec un très bon suspens qui trouve le moyen de rebondir car la première machination en vise une seconde beaucoup plus machiavélique...

Même si le scénario n'est pas des plus originaux, il est très bien ficelé et servi par une Angelina Jolie en forme olympique.
Quant à la fin abrupte du film, elle laisse peu de doute sur le fait qu'il y aura une suite d'ici quelques temps. Mais sera-t-elle aussi bonne que ce premier volet... explosif et haletant mené sur les chapeaux de roue ?

06/08/2008

.WANTED

859036886.jpg(sorti en salles le 16.07.08)

Wesley est un jeune homme pas bien dans sa peau qui fait un métier qu'il n'aime pas, avec une patronne qui le tyrannise et son meilleur pote se tape régulièrement sa copine sans qu'il réagisse : ça fait beaucoup pour quelqu'un qui se gave de médicaments pour lutter contre ce qu'il croit être des crises d'angoisse.

Un  beau jour, alors qu'il  est au magasin pour acheter ses pillules, surgit devant lui Fox (Angelina Jolie), et quasi instantanément se déchaîne une fusillade de tous les diables dont on lui fait croire qu'il est la cible.

Une fois sorti d'un rodéo -un peu dingo- entre la voiture dans laquelle il se retrouve avec Fox et le camion qui les prend en chasse, Wesley finit par arriver dans une usine de tisserands abritant la Fraternité, organisation d'assassins créée voila plus de mille ans afin de tuer des gens pour "rééquilibrer l'ordre des choses en ce bas monde".

Après que Sloan (Morgan Freeman) ait donné des explications à Wesley (son père faisait partie de la confrérie, c'était l'un des meilleurs éléments mais il vient d'être tué par Cross, un renégat ayant quitté l'association car rebelle à son fonctionnement) ; Wesley doit choisir son destin : retourner parmi les "faibles" ou prendre la place de son père et "oeuvrer" en ce sens ; le but final étant bien entendu qu'il exécute Cross dès qu'il aura été -longuement- entraîné par Fox et se sera "fait la main" avec quelques cibles préalables.

Le pauvre Wesley se rendra compte un peu tard qu'il est manipulé depuis le début par Sloan, mais sa vengeance sera à la hauteur du... dépit.

Seule "originalité" du scénario (qui fait aussi comprendre le sous-titre choisis ton destin) : le métier à tisser dont certaines erreurs de tissage sont un code donnant le nom de la future cible à éliminer et que seul Sloan peut décrypter. Mais quand ce dernier n'accepte pas "le destin" et change le nom sorti pour un autre...

Sinon beaucoup d'explosions, fusillades et de cerveaux explosés par balle avec hémoglobine à la pelle pour ce qui est une adaptation de comics.

C'est donc comme tel que l'on voit ce film (y compris pour ses incohérences) bien rôdé mais sans vraies surprises...


-----
NOTATION :

1506461009.jpg

30/07/2008

.KUNG-FU PANDA

1199332269.jpg(sorti en salles le 09.07.08)

Maître Shifu a trouvé un bébé qu'il a pris sous son aile et, le considérant comme son fils, lui a inculqué tous les préceptes du "kung-fu".

Aveuglé par un amour quasi-filial ; il n'a pas vu que Taï-Lung (c'est son nom), en grandissant, avait une rage de plus en plus grande qui lui a fait utiliser le kung-fu a de mauvaise fins (et oui, le côté obscur de la force...)

Maître Oogway l'a senti et lorsqu'il lui a refusé le rouleau secret qui lui aurait permis d'être le "guerrier dragon" ; Taï-Lung a créé la dévastation dans la communauté avant d'être arrêté par la force supérieure d'Oogway et d'être emprisonné.

Mais voila, Oogway pressent le retour de Taï-Lung (ce qui ne tarde pas à arriver car il s'évade effectivement malgré 1.000 gardiens pour lui tout seul !) et il doit d'urgence désigner LE guerrier dragon entre les cinq autres disciples de longue date de Shifu : Tigresse, Singe, Grue, Mante et Serpent.

C'est là qu'intervient Pô, placide panda vendeur de soupe aux nouilles qui, cherchant désespérément à voir cette grande cérémonie, se retrouve propulsé (au propre comme au figuré) "guerrier dragon" par Maître Oogway, malgré la désapprobation de Maître Shifu qui utilise immédiatement des méthodes pas très... zen pour que Pô renonce.

Oogway sentant sa fin proche, fait promettre à Shifu de ne pas juger sur une apparence et de s'occuper de Pô pour qu'il donne le meilleur de lui-même et que, en retour, cela rejaillissse en bien sur le caractère devenu ombrageux de Shifu.

Tigresse, Singe, Grue, Mante et Serpent voyant que Pô ne leur sera pas d'un grand secours  et se croyant prêts ; se lancent un peu précipitamment à la rencontre de Taï-Lung pour un combat perdu d'avance mais qui fera gagner du temps à Shifu pour entraîner tant bien que mal Pô.

Finalement ; avec un peu de kung-fu et beaucoup de concours de circonstances, Pô anéantira Taï-Lung et la paix reviendra dans les coeurs (y compris celui de Shifu).

Les combats de kung-fu sont déments, les images et la musique semblent tellement imprégnées de Chine qu'on croirait le film fait... par des chinois.

Les dessins animés DreamWorks vous "scotchent" de plus en plus par un "réalisme numérique" toujours plus déroutant, saupoudrés de l'humour habituel et renforcés ici avec les voix (dans la version originale) de Dustin Hoffman, Angelina Jolie, Jackie Chan...

Cerise sur le gâteau : un film toujours à 2 niveaux de lecture... suivant l'âge du spectateur.

Comme Pô, c'est du lourd et à consommer sans modération.


-----
NOTATION :

1950189633.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu