Avertir le modérateur

24/03/2010

.PIÈCE MONTÉE (audio)

La critique audio peut être écoutée .

19/03/2010

.PIÈCE MONTÉE

Affiche-PieceMontee.jpg

(film sorti en salles le 10.03.10)


Bérengère [Clémence Poesy] | Vincent [Jérémie Rénier] | Mady [Danielle Darrieux]


NOTATION :n1_final.jpg


Bérengère et Vincent ont déjà célébré leur mariage devant monsieur le Maire mais la "tradition" veut que, pour la famille, ils reformulent leurs voeux devant Dieu dans une petite église de province avant une "pompeuse" fête familiale dans un magnifique château.
Le choix de l'endroit semble avoir été dicté -pour une raison bien étrange- par Mady, la grand-mère de Bérengère.

Cousins, frères et soeurs en quête d'âme soeur ou accompagnés de leur moitié respective avec ou sans enfants, les parents des deux tourtereaux... tout le monde converge vers ce lieu perdu qui, bien qu'idyllique, va voir couples et liens familiaux se déchirer et voir "déballées" quelques vérités et rancoeurs enfouies après une cérémonie catastrophique à l'église ; Victor le prêtre ayant été assez troublé au moment de passer les anneaux.

Ajoutez à cela que le soir venu, Bérengère aperçoit son mari discutant avec son ex comme s'ils s'aimaient encore ; Vincent ayant reçu de son côté un charmant billet anonyme suggérant que sa bien-aimée pourrait s'adonner à des pratiques inavouables dans les vestiaires d'un club de sport...

Comment, mais comment peut-on rassembler autant de vedettes excellentes en temps normal pour une histoire aussi banale et sans intérêt, sauf peut-être pour un gentil téléfilm puisque France Télévisions s'est commis dans cette farce ?

La seule chose un peu intéressante, bien que cousue de fil blanc et donc rapidement devinable, est le pourquoi du comment la grand-mère Madeleine a souhaité si ardemment que toutes les festivités se passent dans cette petite commune et nulle part ailleurs.
On est aussi heureux de voir les visages d'acteurs pas toujours tête d'affiche ou un peu oubliés, mais leur nombre au mètre carré fait qu'il y a trop de personnages dont certains n'ont que peu de caractère, et donc peu d'intérêt.

Patientez plutôt tranquillement que cela passe sur une chaîne publique, la redevance ramenée à son coût quotidien (0,33 €/jour) étant nettement moins élevé qu'une place de cinéma.

16/07/2008

.BONS BAISERS DE BRUGES

1310453192.jpg(sorti en salles le 25.06.08)

Ken et Ray, deux tueurs à gages (un peu bras cassés tout de même) sont envoyés à Bruges -la Venise du nord- par leur commanditaire, Harry.

Si Ken a l'impression d'être en vacances et en amateur de vieilles pierres visite toute la ville et ses curiosités ; Ray lui se sentirait en vacances s'il pouvait sortir se saoûler et éventuellement draguer une fille (ou vice-versa) pour oublier qu'il a abattu un jeune enfant d'une balle perdue en s'acharnant sur le prêtre cible du contrat londonien -raté, est-il besoin de le préciser ?-.

Harry se fait attendre mais finit par se manifester : luxes de précaution au téléphone pour s'assurer que Ken est seul  dans la chambre d'hôtel et délivrance -enfin- du message : tu as engagé Ray, il a commis une bavure, répares... en tuant Ray.

Ken ayant localisé Ray, il s'apprête à le supprimer lorsqu'il le voit prêt à se suicider.

Comme il l'en empêche, ça ne fait les affaires ni des deux, ni de Harry qui va se déplacer personnellement pour régler le problème.

Prenez Bienvenue chez les ch'tis mais un peu plus au nord, beaucoup moins drôle -et sans l'accent-, des déambulations inutiles dans la ville pour la montrer sous toutes ses coutures, une pseudo histoire d'amour avec ce que Ray pense d'abord être une assistante sur un tournage de film qui s'avère juste une arnaqueuse de touristes...

Ni Colin Farrell, ni Ralph Fiennes, Clémence Poesy ou Brendan Gleeson n'arrivent à faire décoller une histoire plutôt lourdingue qui semblait pourtant si alléchante lorsqu'on nous l'a "vendue" avec la bande annonce.

De l'humour belge ? Vraisemblablement pas...
De l'humour british ? Peut-être...

Fiasco ? presque s'il n'y avait Bruges qui s'en sort magnifiquement (Ha !! Cette ville de pierres rouges, ses ponts, ses canaux, ses églises, ses béguinages).
Bref, entre aller au cinéma pour voir ça et aller à Bruges ; le choix devrait être vite fait...


-----
NOTATION :

743518592.jpg

.BONS BAISERS DE BRUGES

1310453192.jpg(sorti en salles le 25.06.08)

Ken et Ray, deux tueurs à gages (un peu bras cassés tout de même) sont envoyés à Bruges -la Venise du nord- par leur commanditaire, Harry.

Si Ken a l'impression d'être en vacances et en amateur de vieilles pierres visite toute la ville et ses curiosités ; Ray lui se sentirait en vacances s'il pouvait sortir se saoûler et éventuellement draguer une fille (ou vice-versa) pour oublier qu'il a abattu un jeune enfant d'une balle perdue en s'acharnant sur le prêtre cible du contrat londonien -raté, est-il besoin de le préciser ?-.

Harry se fait attendre mais finit par se manifester : luxes de précaution au téléphone pour s'assurer que Ken est seul  dans la chambre d'hôtel et délivrance -enfin- du message : tu as engagé Ray, il a commis une bavure, répares... en tuant Ray.

Ken ayant localisé Ray, il s'apprête à le supprimer lorsqu'il le voit prêt à se suicider.

Comme il l'en empêche, ça ne fait les affaires ni des deux, ni de Harry qui va se déplacer personnellement pour régler le problème.

Prenez Bienvenue chez les ch'tis mais un peu plus au nord, beaucoup moins drôle -et sans l'accent-, des déambulations inutiles dans la ville pour la montrer sous toutes ses coutures, une pseudo histoire d'amour avec ce que Ray pense d'abord être une assistante sur un tournage de film qui s'avère juste une arnaqueuse de touristes...

Ni Colin Farrell, ni Ralph Fiennes, Clémence Poesy ou Brendan Gleeson n'arrivent à faire décoller une histoire plutôt lourdingue qui semblait pourtant si alléchante lorsqu'on nous l'a "vendue" avec la bande annonce.

De l'humour belge ? Vraisemblablement pas...
De l'humour british ? Peut-être...

Fiasco ? presque s'il n'y avait Bruges qui s'en sort magnifiquement (Ha !! Cette ville de pierres rouges, ses ponts, ses canaux, ses églises, ses béguinages).
Bref, entre aller au cinéma pour voir ça et aller à Bruges ; le choix devrait être vite fait...


-----
NOTATION :

743518592.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu