Avertir le modérateur

28/05/2012

.MARGIN CALL (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'53).

18/05/2012

.MARGIN CALL

demi moore,kevin spacey,margin call,margin call audio

(film sorti en salles le 02.05.12)


Sarah Robertson [Demi Moore] | Sam Rogers [Kevin Spacey] | John Tuld [Jeremy Irons] | Jared Cohen [Simon Baker]


NOTATION :demi moore,jeremy irons,kevin spacey,simon baker,margin call,margin call audio


2008 : dans une banque, alors que les "liquidateurs" s'affairent auprès de 80% d'une équipe de gestion des risques qui aura dû prendre la porte à la fin de la journée ; un rescapé reçoit des mains de son supérieur remercié une clé qu'il lui demande de consulter afin de trouver la raison de mouvements bizarres qu'il a identifiés sans avoir eu le temps d'en comprendre la cause.

Alors qu'il aurait pu fêter avec ses collègues la chance d'être dans les 20% "passés entre les gouttes" ; le jeune trader décide après le travail de regarder les documents électroniques confiés par le "licencié" et finit par décrypter la triste réalité que dévoilent les chiffres : des positions bien au-delà des limites de risque imposées par un modèle mathématique et qui, en cas de retournement, causeraient la faillite de la banque.

Branle-bas de combat dans toute la chaîne de direction jusqu'au sommet pour arrêter une stratégie avant la réouverture des marchés le lendemain...

Plus qu'un film à suspens inexistant ici ; voilà, grâce à de bons acteurs, d'assez fins portraits du comportement et des sentiments d'hommes et de femmes confrontés à une question de conscience qu'ils ne pensaient pas avoir à se poser un jour.
Il dépeint également parfaitement le problème de personnes catapultées responsables mais totalement étrangères au monde de la finance, et donc incapables de détecter et surveiller des failles dans lesquelles s'engagent joyeusement des traders rompus aux chiffres et grisés par la perspective d'améliorer leur bonus.

En prime, vous pouvez vous amuser à deviner quelle banque américaine se cache derrière cet organisme qui en une journée décide de brader des lots de MBS (sic) à des contreparties acheteuses pour sauver les meubles tout en contaminant durablement le système bancaire dans son ensemble.

Vous aimeriez bien ne plus entendre parler de crise financière et économique et/ou avez un contentieux avec votre banque ? passez votre chemin.
Pour les autres, allez rejoindre les nombreux spectateurs qui ont déjà été voir ce film instructif.

podcast

09/12/2010

.LA FAMILLE JONES (audio)

La critique audio peut être écoutée .

06/12/2010

.LA FAMILLE JONES

Affiche-LaFamilleJones.jpg

(film sorti en salles le 17.11.10)


Kate Jones [Demi Moore] | Steve Jones [David Duchovny]


NOTATION :n2_final.jpg


Kate, son mari Steve ainsi que leurs deux enfants Jenn et Mike emménagent dans une grande et splendide maison d'un quartier cossu.

Tous leurs voisins d'abord curieux devant de nouveaux arrivants, tombent sous le charme de cette famille et se mettent un peu rapidement et sans discernement au "top de la branchitude" : c'est au couple qui fera le plus de dépenses -des plus inutiles aux plus fastueuses- pour tout ce qui concerne la vie de tous les jours : nourriture, habillement, aménagement de la maison et au-delà avec voitures ou bijouterie de luxe...

Cela fait les affaires de la famille Jones qui en fait n'a aucun lien et n'est rien d'autre qu'une équipe de commerciaux d'autant mieux rémunérés au fur et à mesure qu'une vente s'est concrétisée grâce à leurs "placements de produits" évoqués dans une conversation ou exhibés aux yeux de l'entourage avec un naturel assez désarmant.

Mais voilà : la crise surgit qui va peut être changer la donne et par ailleurs l'obligation de jouer à la famille unie 24h/24 commencent à peser sur les quatre vendeurs chez qui des lézardes apparaissent ; l'un se voyant créer une vraie famille, l'autre supportant de plus en plus difficilement le fait de mentir à un entourage qui leur donne leur confiance... et pendant ce temps, ils ne voient pas le mal qu'ils ont fait entrer dans certains ménages et qui risque de se révéler catastrophique.

Il est dommage que les thèmes évoqués comme la création de besoins qui n'existent pas pour garder son "statut social" et "bling-blinguer" un brin, le surendettement américain, la crise, la famille soient mis dans un sac que l'on secoue pour donner un film sans vraie ligne directrice ; sans compter la fin des plus abruptes.

Il reste malgré tout une bonne critique du modèle économique et social (??) "made in US" qui vaut la peine d'être vu bien qu'une Demi Moore ou un David Duchovny sortis de la naphtaline ne forcent pas leur talent sur ce coup...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu