Avertir le modérateur

05/01/2011

.A BOUT PORTANT (audio)

La critique audio peut être écoutée .

27/12/2010

.A BOUT PORTANT

Affiche-ABoutPortant.jpg

(film sorti en salles le 01.12.10)


Hugo [Roschdy Zem] | Samuel [Gilles Lellouche] | le Commandant Werner [Gérard Lanvin]


NOTATION :N3_final.jpg


Hugo Sartet est poursuivi par des inconnus qui le blessent par balle alors qu'il pratique une effraction de coffre-forts. Dans sa fuite, il finit à moitié mort aux urgences après avoir été percuté par une voiture ; ce qui ne lui évite pas une nouvelle tentative de meurtre à l'hopital, dont il se sort grâce au sang-froid de Samuel.

Dès le lendemain, ce dernier raconte sa journée à sa femme enceinte de presque huit mois lorsqu'un ou des inconnus l'assomment à son domicile et kidnappent Nadia, qu'il ne reverra qu'à condition de faire sortir Hugo Sartet dans un délai bref.

La vie des deux hommes va vite être liée, car ils vont dès lors être poursuivis sans relâche par la police qui compte quelques ripoux espérant bien leur mettre la main dessus les premiers afin d'effacer des pistes qui permettraient de remonter jusqu'à eux.
Entre Hugo qui veut venger la mort de son frère par un flic "qui en croque" et Samuel qui a le plus à perdre mais veut sauver son épouse ; il n'y a finalement peut-être pas tant de différences que cela...

Pour un film français ; voila un scénario drôlement bien ficelé avec le suspense et les rebondissements qui vont avec pour nous maintenir en haleine (voir les scènes épiques de poursuites essoufflantes dans le dédale de couloirs du métro), et des acteurs qui y croient (Gilles Lellouche épatant dans le rôle).
Deux regrets : la façon un peu abrupte autant qu'étrange par laquelle Samuel se fait enfin entendre des policiers et contribue à faire tomber les ripoux, ainsi que l'ajout final censé se dérouler sept ans après et qui n'était pas forcément d'une grande utilité.

A voir sans faute pour le jeu des acteurs qui vivent réellement l'histoire...

29/04/2009

.ERREUR DE LA BANQUE EN VOTRE FAVEUR

Affiche-ErreurDeLaBanqueEnVotreFaveur.jpg(sorti en salles le 08.04.09)

Julien [Gérard Lanvin] doit être l'un des derniers "majordomes" à travailler pour les pontes d'une banque privée.
Le lieu a beau être feutré et ces "messieurs" être satisfaits des services de Julien, ce dernier va bientôt voir son contrat stoppé de façon plus ou moins concertée.

Un peu désoeuvré et faisant la chasse à un cafard qui a le mauvais goût de traverser sa cuisine toujours rutilante, il découvre derrière un fourneau le Graal : une bouche d'aération lui permet d'entendre ses riches patrons débattre finances et Bourses aussi clairement que s'il se trouvait parmi eux.

Sans trop penser à d'éventuels "délits d'initiés" (et sous le coup d'un refus de prêt de la part de son employeur), il va utiliser tous les tuyaux qu'il entend "involontairement" pour boucler avec son ami cuisinier la somme de départ qui leur permettra d'ouvrir... un restaurant.

Mais l'ami Etienne [Jean-Pierre Darroussin] étant un peu trop bavard et fanfaron, il n'y a pas/plus que leur seul conseiller d'agence bancaire à être dans la confidence mais bientôt tout le quartier ; les gros soucis ne vont donc pas tarder, d'autant que le dirigeant de la banque Berthin-Schwartz finit par découvrir le pot aux roses en allant chercher Julien dans l'office d'où il s'est absenté.

Il va donc vouloir le piéger pour lui faire rendre gorge, en plus de le licencier à effet immédiat.

En pleine crise économique et boursière, (re)découvrez avec humour comment les banquiers se font de l'argent sur le dos de tout le monde d'une manière jamais très délicate, revoyez votre conseiller financier vous proposer benoîtement le dernier placement sans risque (une Sicav monétaire !) qu'on lui a demandé de placer aux clients, méditez sur l'ouvrier de base qui se prend à boursicoter pour faire de l'argent facile comme les autres (tout en gardant si possible un fond d'anticapitalisme pour alibi)...

-----
NOTATION :

n2_final.jpg

04/02/2009

.ENVOYÉS TRÈS SPÉCIAUX

Affiche-EnvoyesTresSpeciaux.jpg(sorti en salles le 21.01.09)

La radio d'information R2i décide d'envoyer Franck Bonneville [Gérard Lanvin] son meilleur reporter, accompagné d'Albert Poussin [Gérard Jugnot], seul technicien du son disponible à cet instant pour couvrir l'actualité brûlante... irakienne.

Billets d'avion et 20.000 euros en poche, Albert ne trouve rien de mieux que de les jeter à la poubelle à la place de la lettre implorante qu'il avait écrite à sa femme Françoise [Valérie Kaprisky] qui vient juste de quitter le domicile conjugal après une aventure d'un soir avec... Bonneville.

Que faire lorsque vous êtes bloqués à Paris, que votre rédac' chef vous demande de reportages au plus tôt, et que vous jurez par téléphone satellitaire être parvenus jusqu'en Irak juste avant la fermeture totale des frontières de ce pays ?

Vous faites des reportages bidons depuis... un studio à Barbès en mélangeant allègrement envolées littéraires sur fond de bruits sonores piqués sur le net, en s'inspirant des images vues sur CNN et Al Jazeera ainsi que sur les commentaires faits par les confrères radio et tv ; jusqu'au jour où Franck extrapole sur un sujet pour le moins sensible : un chef supposé de faction islamiste intégriste.

Le gouvernement français s'en mêle car les pseudo-révélations de Franck se révèlent par pure coïncidence être en partie vraies, mettant -selon le ministre- nos deux envoyés spéciaux en danger d'être kidnappés, avec injonction à la clé de regagner au plus vite l'ambassade de France à Bagdad.

Et quand on est toujours terré dans un coin du 18è arrondissement, rejoindre ladite ambassade risque de s'avérer insurmontable ; d'autant qu'ils ne trouvent rien de mieux que s'enferrer un peu plus en simulant leur enlèvement...

La façon dont tout ceci va se terminer tourne à la farce assez invraisemblable et grotesque, mais l'on est ici en présence d'une histoire plutôt comique qui ironise sur les récupération médiatique et dérive commerciale qui peuvent s'emparer de manifestations "spontanées" de soutien aux otages, et met surtout l'accent sur les bidonnages en tous genres faits par de "valeureux" reporters en chasse de scoops... on est loin de Tintin !!

-----
NOTATION :

N2_FINAL.jpg

29/12/2008

.SECRET DEFENSE

Affiche-SecretDefense.jpg(sorti en salles le 10.12.08)

Pierre [Nicolas Duvauchelle] est un voyou qui deale de temps en temps pour se faire un peu d'argent et en donner une partie à sa mère qui peine à joindre les deux bouts avec son loyer. Pris sur le fait et incarcéré une nouvelle fois, il finira par adhérer aux thèses islamistes grâce à son compagnon de cellule. Une fois sorti, il ira vite dans un camp afghan pour s'entrainer et revenir en France pour un attentat.

Diane [Vahina Giocante] se prostitue pour payer ses études avant de tomber dans les "filets amoureux" de Jérémie qu'elle croit être un étudiant. Lorsqu'il la présente à son "père", elle finira par signer pour devenir un agent de la DGSE et sera envoyée dans les bras d'Al Barad.

Ces deux pantins -et d'autres avec eux- seront utilisés de toutes les façons possibles comme arme par chacune des parties qui s'opposent ; à savoir pour l'état français Alex [Gérard Lanvin], un grand chef du service et pour les islamistes Al Barad [Simon Abkarian] qui menace la France par vidéos interposées et se démène beaucoup entre Liban, Syrie, France pour réaliser son funeste projet.

Film qui colle au plus près d'une réalité de tous les jours (même si on ne la voit pas ou ne la ressent pas puisque justement des gens sont là pour nous l'éviter), où l'on découvre que tout le monde bluffe tout le monde en quasi-permanence pour avoir la longueur d'avance qui fera échouer (ou réussir selon le camp...) définitivement l'acte terroriste.

On en ressort scotché par le réalisme et le rythme de l'histoire qui font que ce film n'a rien à envier aux américains...

-----
NOTATION :

N3_FINAL.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu