Avertir le modérateur

01/07/2012

.DARK SHADOWS (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'35).

23/06/2012

.DARK SHADOWS

dark shadows,dark shadows audio,

(film sorti en salles le 09.05.12)


Elizabeth Collins [Michelle Pfeiffer] | Dr Hoffman [Helena Bonham Carter] | Angelique Bouchard [Eva Green] | Barnabas [Johnny Depp]


NOTATION :dark shadows,dark shadows audio,


En ce dix-huitième siècle et hormis le coup du sort qui lui a ravi ses parents dans une mort effroyable ; Barnabas Collins attire les jeunes femmes par sa prestance, son charme et sa fortune qui lui permet d'embellir son manoir et de faire vivre toute une population du Maine qui en ont remercié ses géniteurs en donnant le nom de la famille à la ville : Collinswood. Mais il commet l'erreur de s'enticher d'Angelique Bouchard avant de la délaisser, cette dernière étant accessoirement domestique mais surtout... une sorcière qui se venge en faisant de lui un vampire.

Lorsque Barnabas est sorti accidentellement de sa boîte métallique en... 1972 ; il va avoir fort à faire pour essayer de sauver ce qui reste de sa descendance dont les membres sont aussi décrépis que le manoir familial est en ruine, tout en redorant le blason de la famille... mais il va retrouver sur sa route Angélique Bouchard qui est désormais la maîtresse de la ville dont elle possède tous les maillons qui donnent du travail et qui attend toujours la même chose de Barnabas deux cents ans après...

La façon dont Tim Burton aborde cette histoire de sorcellerie, de  vampire... et d'amour ; ainsi que le jeu -moins outrancier- de Johnny Depp font merveille dans ce film dont on reconnait parfaitement l'atmosphère -un peu déjantée- et l'humour tout aussi particulier.
Et puis l'on peut retrouver Michelle Pfeiffer en Elizabeth Collins tout à la fois fragile et solide pour garder les rangs serrés dans la famille malgré les difficultés qu'ils doivent surmonter, sans compter Helena Bonham Carter en psychiatre plus déglinguée que ses patients.
A savourer lentement, avec ou sans petit verre de sang frais...

podcast

01/02/2011

.LE DISCOURS D'UN ROI (audio)

La critique audio peut être écoutée .

28/01/2011

.LE DISCOURS D'UN ROI

Affiche-LeDiscoursDunRoi.jpg

(sortie prévue en salles le 02.02.11)


Elizabeth d'York [Helena Bonham-Carther] | Lionel Logue [Geoffrey Rush] | George VI [Colin Firth]


NOTATION :n4_final.jpg


1923 : naissance du stade de Wembley et de la BBC, le roi George V "oblige" son second fils Albert à faire le discours inaugural du bâtiment... en son sein et au micro de la radio ; ce qui est une catastrophe pour ce "bègue" qui rêve seulement de faire sa carrière d'officier de marine afin de servir la Couronne et non de la ceindre un jour ; ce à quoi aspire pourtant son père, las de voir l'aîné préférer courir les femmes des autres plutôt que de s'occuper des affaires d'Etat.

1934 : retour chez un prince toujours aussi "diminué" par son handicap et fatigué d'être confié aux mains de tant de médecins censés l'en guérir... sans y parvenir.
Jusqu'au jour où sa femme arrive à le convaincre par un stratagème d'en voir un ultime qu'elle a trouvé par une association d'ortophonistes : Lionel Logue, ce dernier ne se vantant pas d'être médecin -et pour cause- mais obtenant de bons résultats malgré des méthodes tout sauf orthodoxes et faisant fi des barrières sociales.

En parallèle à "l'Histoire" (dont la survenue du décès de George V et l'avènement du frère David sous le nom d'Edouard VIII) ; on suit donc "l'apprivoisement" d'un prince pris dans le carcan de l'Etiquette, se confiant et devant lutter contre toutes ses peurs présentes (un père si fin politique, un frère si beau parleur...) ou remontant à l'enfance (privation de nourriture, obligation faite à un gaucher de devenir droitier...) afin d'affirmer son caractère, peut-être début d'une guérison appuyée par des exercices physiques et de diction.

Une histoire d'amitié réelle et inattendue entre quelqu'un n'ayant jamais vraiment approché l'homme de la rue et un citoyen -australien- de l'empire britannique plus que désintéressé ; entrecoupée de quelques brouilles dont une relativement longue qui prendra fin lorsqu'Albert se sera rendu à la raison en acceptant cette place qu'il pensait ne jamais devoir prendre en tant que George VI, après l'abdication de son aîné trop heureux de pouvoir se marier avec l'américaine divorcée dont il est amoureux.

Mais à des peurs vont en succéder d'autres plus dures à surmonter : son couronnement et surtout le comportement à adopter face à une Allemagne qui commence à s'agiter et donne des signes peu encourageants sous la houlette d'un certain Hitler.

Avec une Helena Bonham Carter étonnante en soutien infaillible de son mari, un Geoffrey Rush stupéfiant en "guérisseur amateur" et un Colin Firth époustouflant à qui l'on donne enfin un rôle à la mesure de son grand talent avec ce prince (puis roi) qui veut vraiment perdre son bégaiement et lutte à chaque instant pour ça ; voila trois acteurs magnifiques qui portent le film au comble de la force et de l'émotion lorsque George VI doit mener son premier vrai combat en s'exprimant à la radio pour expliquer à ses "sujets" la raison pour laquelle l'empire britannique doit entrer en guerre contre l'Allemagne nazie et où ses quelques hésitations à peine perceptibles ajoutent une dimension et une solennité au message ; lui donnant ainsi la stature du monarque qui redonnera la confiance à tout un peuple.

2011 est à peine entamée, mais l'on peut déjà sans exagération parler DU film de l'année.

08/05/2010

.ALICE AU PAYS DES MERVEILLES (audio)

La critique audio peut être écoutée .

05/05/2010

.ALICE AU PAYS DES MERVEILLES

(film sorti en salles le 24.03.10)


Alice [Mia Wasikowska] | la Reine Rouge [Helena Bonham-Carter] | le Chapelier fou [Johnny Depp]


NOTATION :


Revoilà donc Alice qui a maintenant dix-neuf ans, vouée à être mariée sans ménagement à un jeune Lord "mal dégrossi" mais qui a un avantage : c'est le fils de l'homme qui a financé toutes les aventures commerciales "juteuses" du père d'Alice.

Faisant toujours le même rêve depuis qu'elle a six ans (chapelier excentrique, animaux qui parlent : lapins, loirs, chat qui sourit...), la voilà qui imagine voir un lapin sautiller dans les fourrés alors que sa future belle-mère lui prodigue d'ultimes recommandations à suivre à la lettre lorsqu'elle sera l'épouse de son fils.

Prise autant par une envie de fuir que de vérifier si son imagination ne lui joue pas des tours, elle se met à courir après le supposé lapin et finir par tomber dans un... terrier qui semble ne pas avoir de fond...

Elle les revoit alors tous, du chat souriant au lapin à gousset en passant par le chapelier fou... et tous se demandent s'il s'agit de la bonne Alice car cette dernière croyant être une fois de plus dans son rêve quotidien, ne semble pas se souvenir de détails qui devraient être gravés dans sa mémoire et les choses pressent car son arrivée coïncide avec une "prophétie" : une personne (qui semble être Alice) va combattre et terrasser un monstre libéré par la despotique reine rouge (de coeur pourtant...), faisant ainsi revenir la couronne à sa soeur la reine blanche grâce à qui le bonheur sera retrouvé au "pays des merveilles"...
Finissant par comprendre qu'elle vit bel et bien cette aventure, la "petite" Alice saura-t-elle s'affirmer et se dépasser tout en sauvant tous ceux qui lui font confiance ?

Musique aux mêmes accents que pour "Charlie et la chocolaterie", même Johnny Depp qui fait son dingo bon enfant en chapelier effectivement un brin ravagé, même épouse et actrice Helena Bonham-Carter qui campe cette fois la reine détestée et mal-aimante : on se dit que l'on va fatiguer.

Et puis l'inventivité graphique et technique mise par Tim Burton pour donner vie à ce conte se prend en pleines mirettes -même sans 3D- et nous fait plonger sans réfléchir -et sans regret- dans les pas d'Alice, pour le bonheur des petits et des grands.

Il y a vraiment tout un art là-dedans...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu