Avertir le modérateur

01/10/2009

.RAPPEL des CRITIQUES du 01 au 30.09.09

Rappel des films que j'ai vus et critiqués durant le mois de septembre 2009 :

.LITTLE NEW-YORK
.UN PROPHÈTE
.INGLOURIOUS BASTERDS
.NUMÉRO 9
.ULTIMATE GAME
.TU N'AIMERAS POINT
.JULIE ET JULIA
.LE COACH
.DISTRICT 9
.HUMPDAY

30/09/2009

.RAPPEL DES NOTATIONS DE SEPTEMBRE

n4_final.jpg

.aucun film ce mois-ci


N3_FINAL.jpg

.UN PROPHÈTE

n2_final.jpg

.LITTLE NEW-YORK
.INGLOURIOUS BASTERDS
.NUMÉRO 9
.TU N'AIMERAS POINT
.JULIE ET JULIA
.LE COACH
.DISTRICT 9
.HUMPDAY

n1_final.jpg

.ULTIMATE GAME

09/09/2009

INGLOURIOUS BASTERDS

Affiche-InglouriousBasterds.jpg(sorti en salles le 19.08.09)

L'histoire d'un groupe de mercenaires juifs américains menés par le Lieutenant Aldo Raine [Brad Pitt], parachutés en France pour tuer autant de "chleus" que possible et dont la mission doit trouver son apothéose dans une magnifique explosion où périront de nombreuses personnalités du Reich venues tout spécialement à Paris pour assister au plus aboutis des films de propagande allemande (encore faut-il pour cela qu'ils arrivent à entrer en contact avec un agent double : l'actrice Bridget Von Hammersmark [Diane Kruger]).

Problème possible à l'exécution parfaite de ce projet : Shosanna [Mélanie Laurent], seule rescapée de la tuerie de sa famille et dont le cinéma qu'elle dirige a été choisi en dernière minute pour la soirée. Elle tient là sa "vengeance" et projette par conséquent une initiative ayant la même finalité que celle des Inglourious Basterds.
L'autre épine dans le pied pour les mercenaires et l'apprentie "terroriste" : le colonel allemand polyglotte Hans Landa [Christoph Waltz], responsable de la tuerie citée plus haut et qui "marque à la culotte" les Inglourious Basterds afin de les capturer morts ou vivants.

Partant de cette histoire, on a autant de traits de génie que de moments de "grand n'importe quoi" allongés d'humour pas toujours finaud dans ce film qui s'étire un peu trop en longueur.

Du Tarantino tout craché diront certains, mais ceux qui ne sont pas inconditionnels du style pourront regretter de nombreux excès (comme ces références indiennes où les soldats allemands se font littéralement scalpés, renforcées -surtout au début du film- par de la musique façon Ennio Morricone évoquant les westerns 70's...)

Une quelconque vérité historique étant bien entendu sans objet ici, on sortira de la projection avec un avis plutôt mitigé -dû également au traitement réservé à l'épilogue tout autant tiré par les cheveux que les scalps exhibés-

-----
NOTATION :

n2_final.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu