Avertir le modérateur

10/10/2008

.LE ROYAUME INTERDIT

Affiche-LeRoyaumeInterdit.jpg(sorti en salles le 24.09.08)

Jason est un jeune homme sans histoire qui se plonge à longueur de journée dans le visionnage de DVD de kung-fu qu'il achète dans la boutique d'un vieil homme : Lu-Yan.

Un jour, il est pris à partie par quatre jeunes qui l'obligent à être complice de leur projet de racket... du vieux chinois.

Ce dernier reconnaissant Jason lui ouvre la porte et c'est l'agression.

Mais Lu-Yan (Jackie Chan) ayant décidé de les empêcher de commettre leur méfait, se fait abattre en ayant juste le temps de dire à Jason de s'enfuir avec un bâton présent dans sa réserve et de le rendre à son propriétaire.

Poursuivi par la bande, il court jusqu'au toit mais, acculé, tombe.

Au réveil, il se retrouve dans un royaume sous la coupe du Seigneur de la Guerre, ce dernier ayant statufié le Roi Singe (entre immortels, on ne saurait se tuer n'est-ce-pas...) à l'occasion d'une traitrise au cours d'un duel.

Le fameux bâton appartenant au Roi Singe (Jet Li), c'est à lui que Jason doit le restituer afin de le libérer ; aidé fort opportunément en cela par un certain Lu-Yan (étrange...) puis la charmante "Moineau" et enfin un moine assez spécial : tous trois pratiquant le kung-fu à merveille et c'est tant mieux car il ne suffit pas de se gaver de films du genre pour savoir en faire.

Durant leur périple, Jason apprendra bien certains rudiments de ces compagnons, ce qui lui sauvera la mise et fournira deux bras supplémentaires lors de combats un peu échevelés.

Prenez Narnia que vous mixez avec La Momie... 3 et quelques références au maître Bruce Lee (ha ! le générique de début très 70's...), transposez le tout en Chine voilà quelques siècles, vous obtenez le royaume interdit... où il est surtout prohibé de se prendre au sérieux.

-----
NOTATION :

N3_FINAL.jpg

 

30/07/2008

.KUNG-FU PANDA

1199332269.jpg(sorti en salles le 09.07.08)

Maître Shifu a trouvé un bébé qu'il a pris sous son aile et, le considérant comme son fils, lui a inculqué tous les préceptes du "kung-fu".

Aveuglé par un amour quasi-filial ; il n'a pas vu que Taï-Lung (c'est son nom), en grandissant, avait une rage de plus en plus grande qui lui a fait utiliser le kung-fu a de mauvaise fins (et oui, le côté obscur de la force...)

Maître Oogway l'a senti et lorsqu'il lui a refusé le rouleau secret qui lui aurait permis d'être le "guerrier dragon" ; Taï-Lung a créé la dévastation dans la communauté avant d'être arrêté par la force supérieure d'Oogway et d'être emprisonné.

Mais voila, Oogway pressent le retour de Taï-Lung (ce qui ne tarde pas à arriver car il s'évade effectivement malgré 1.000 gardiens pour lui tout seul !) et il doit d'urgence désigner LE guerrier dragon entre les cinq autres disciples de longue date de Shifu : Tigresse, Singe, Grue, Mante et Serpent.

C'est là qu'intervient Pô, placide panda vendeur de soupe aux nouilles qui, cherchant désespérément à voir cette grande cérémonie, se retrouve propulsé (au propre comme au figuré) "guerrier dragon" par Maître Oogway, malgré la désapprobation de Maître Shifu qui utilise immédiatement des méthodes pas très... zen pour que Pô renonce.

Oogway sentant sa fin proche, fait promettre à Shifu de ne pas juger sur une apparence et de s'occuper de Pô pour qu'il donne le meilleur de lui-même et que, en retour, cela rejaillissse en bien sur le caractère devenu ombrageux de Shifu.

Tigresse, Singe, Grue, Mante et Serpent voyant que Pô ne leur sera pas d'un grand secours  et se croyant prêts ; se lancent un peu précipitamment à la rencontre de Taï-Lung pour un combat perdu d'avance mais qui fera gagner du temps à Shifu pour entraîner tant bien que mal Pô.

Finalement ; avec un peu de kung-fu et beaucoup de concours de circonstances, Pô anéantira Taï-Lung et la paix reviendra dans les coeurs (y compris celui de Shifu).

Les combats de kung-fu sont déments, les images et la musique semblent tellement imprégnées de Chine qu'on croirait le film fait... par des chinois.

Les dessins animés DreamWorks vous "scotchent" de plus en plus par un "réalisme numérique" toujours plus déroutant, saupoudrés de l'humour habituel et renforcés ici avec les voix (dans la version originale) de Dustin Hoffman, Angelina Jolie, Jackie Chan...

Cerise sur le gâteau : un film toujours à 2 niveaux de lecture... suivant l'âge du spectateur.

Comme Pô, c'est du lourd et à consommer sans modération.


-----
NOTATION :

1950189633.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu