Avertir le modérateur

20/08/2012

.JANE EYRE (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'39).

12/08/2012

.JANE EYRE

judie dench,mia wasikowska,michael fassbender,jamie bell,charlotte brontë,charlotte bronte,jane eyre,jane eyre audio

(film sorti en salles le 25.07.12)


Mrs Fairfax [Judie Dench] | Jane Eyre [Mia Wasikowska] |
Rochester [Michael Fassbender] | St-John Rivers [Jamie Bell]


NOTATION :judie dench,mia wasikowska,michael fassbender,jamie bell,charlotte brontë,charlotte bronte,jane eyre,jane eyre audio


Jane Eyre court comme une éperdue durant plusieurs jours avant d'être recueillie inconsciente dans la maison du pasteur St John Rivers.

Elle se reprend peu à peu mais son esprit continue de se tourner vers son passé récent à Thornfield et le plus ancien qu'elle a vécu dans un orphelinat où l'y a placée sa tante, ravie de s'en débarrasser malgré une promesse faite au mari défunt de s'en occuper aussi bien que leurs propres enfants.

L'on découvre alors, comment à sa sortie de l'institution ; elle se rend à Thornfield pour se présenter à Mrs Fairfax, intendante chargée de trouver une gouvernante pour la toute jeune Adèle dont le tuteur est aussi le maître des lieux : Edward Rochester.

A force de cotoyer ce dernier dans le domaine et bien qu'il ait un caractère ombrageux, Jane va finir par l'aimer ; sentiment qu'elle pense à sens unique car il n'est pas de même rang social et semble promis à Miss Ingram. Mais le comportement de Rochester sert peut-être à masquer un amour brûlant pour Jane ou à cacher un douloureux secret...

Que dire de ce film sinon qu'il suit plutôt scrupuleusement le roman de Charlotte Brontë en le synthétisant en deux heures (dont trente minutes de trop, mais une histoire "romantique" entraîne souvent ce genre de "débordements")...
Quant au casting ; il est en phase avec Mia Wasikowska interprétant une Jane Eyre dont la jeunesse, la franchise et l'âme pure la rendent fragile et Michael Fassbender campant parfaitement un Rochester fort et magnétique, devenu fragile par l'arrivée de Jane et le poids de son secret qui le rendent ténébreux...

Pas de surprise à attendre ici donc (si ce n'est le parti pris d'un début qui est presque la fin et justifie les flash-backs avant de rentrer dans le vif du sujet...)

podcast

22/11/2011

.LES AVENTURES DE TINTIN : LE SECRET DE LA LICORNE (audio)

La critique audio peut être écoutée .

19/11/2011

.LES AVENTURES DE TINTIN : LE SECRET DE LA LICORNE

Affiche-LesAventuresDeTintinLeSecretDeLaLicorne.jpg

(film sorti en salles le 26.10.11)


avec les voix de Jamie Bell [Tintin] | Andy Serkis [Haddock/Hadoque] | Daniel Craig [Rackham]


NOTATION :N3_final.jpg


Alors qu'il chine dans une brocante et vient d'acquérir à bas prix la splendide maquette d'un navire royal baptisé "La Licorne" ; Tintin se fait aborder par deux acheteurs nerveux qui sont prêts à faire "monter les enchères" et auxquels il a bien du mal à faire comprendre qu'il n'a aucune intention de la revendre.

Bientôt volée lors d'une "visite" de son appartement, Tintin commence à s'intéresser d'un peu trop près à l'histoire de cette reproduction. Il se retrouve rapidement kidnappé et emmené sur un rafiot dont il va devoir s'échapper avec l'aide d'un capitaine enivré du matin au soir, qui n'est autre que le dernier et lointain descendant du Chevalier de Hadoque qui commandait... La Licorne !

La vraie aventure va pouvoir commencer pour Tintin, son fidèle Milou et leur nouveau compagnon et futur ami Haddock...

Bien que ce film s'intitule "Le secret de la Licorne", il mélange allègrement l'histoire de la B.D. éponyme avec celles de deux autres albums : "Le trésor de Rackham le Rouge" ainsi que des éléments très partiels du "crabe aux pinces d'or".
Pour autant, cela ne choque pas vraiment et n'empêche nullement de suivre avec bonheur nos trois héros tout au long d'un scénario solidement bâti.

Le choix de la "motion capture" fait le reste, les personnages de papier identifiables sans difficulté (de Nestor à la Castafiore en passant par les Dupont Dupond...) prennent vie sous nos yeux pour la plus grande joie des petits et des "devenus grands".

Spielberg aura mis le temps à y travailler et le peaufiner mais ce film est une bien belle surprise à tous points de vue ; même -surtout ?...- si vous avez su vous abstenir de le visionner en 3D...

26/05/2011

.L'AIGLE DE LA NEUVIÈME LÉGION (audio)

La critique audio peut être écoutée .

23/05/2011

.L'AIGLE DE LA NEUVIÈME LÉGION

Affiche-LaigleDeLaNeuviemeLegion.jpg

(film sorti en salles le 04.05.11)


Marcus Flavius Aquila [Channing Tatum] | Esca [Jamie Bell]


NOTATION :n2_final.jpg


L'aigle de la 9è légion et ses hommes sous les ordres du centurion Aquila ne sont jamais revenus du nord de la Bretagne (l'Ecosse donc...), jetant l'opprobre sur la famille de celui qui les a perdus à jamais.

Et voila que dans une garnison paumée de cette île, vient prendre le commandement Marcus Flavius, qui ne va pas avoir une obéissance facile aux ordres car tous apprennent rapidement qu'il est le fils "maudit" du fameux Aquila.

Après quelques batailles à l'issue incertaine avec les autochtones qui finissent par lui valoir la reconnaissance de ses hommes ainsi que de Rome qui lui donne une jolie décoration signifiant par la même occasion son limogeage ; Marcus Flavius qui aime l'action et n'a qu'un but enrage de devoir passer sa convalescence chez son oncle d'autant qu'un ami de ce dernier, politicien, ne se gêne pas pour approuver devant lui la déchéance de son père face à un acte aussi ignominieux que la perte du symbole de la puissance de Rome.

Cet affront va le décider à suivre les traces de son père au-delà du mur-frontière voulu par l'empereur Hadrien, accompagné de l'esclave qu'il a sauvé de la mort et qui parle le gaélique : Esca.

Marcus est fort et combatif mais lorsqu'il est blessé, il est longtemps infirme ; quand il n'est pas handicapé par la dépendance à son esclave dont il ne comprend pas les discussions avec les tribus écossaises et pourraient bien cacher une trahison.

Autant dire que tout repose sur Esca pour cette traversée de contrées tout sauf accueillantes ; avec un excellent Jamie Bell ambigü entre loyauté réelle ou supposée, à l'aise dans un environnement historique plutôt fidèle.
On regrettera néanmoins que cette quête de l'aigle perdu ne soit pas un peu plus ardue, où tout est si évident même lorsqu'il y a des contretemps ; sans compter quelques invraisemblances pour parvenir à finaliser l'histoire dans le sens voulu. Dommage...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu