Avertir le modérateur

19/10/2012

.EXPENDABLES 2 : UNITÉ SPÉCIALE (audio)

La critique audio peut être écoutée  (durée : 1'08).

16/10/2012

.EXPENDABLES 2 : UNITÉ SPÉCIALE

expendables unité spéciale,expendables 2 unité spéciale audio,unite speciale

(film sorti en salles le 22.08.12)


Barney Ross [Sylvester Stallone] | Jean Vilain [Jean-Claude Van Damme] | Mister Church [Bruce Willis]


NOTATION :expendables unité spéciale,expendables 2 unité spéciale audio,unite speciale


Barney Ross et ses acolytes reviennent à peine d'une mission au cours de laquelle ils ont eu l'appui décisif de leur dernière jeune recrue Billy ; que Mister Church leur assigne pour mission d'aller récupérer un étrange boitier codé que seule la jolie Maggie est en mesure de briser, raison pour laquelle Church l'impose pour être du voyage.

La "promenade de santé" va s'arrêter lorsqu'ils croisent la route de Jean Vilain, qui tue l'un des leurs pour obtenir la boîte et mettre la dernière main à un plan démoniaque.

Nos "expendables" ; plus soudés que jamais et prêts à mourir pour venger leur compère, vont courir après Vilain quoi qu'il arrive. Heureusement, d'anciennes connaissances comme Trench ou Booker vont arriver au(x) bon(s) moment(s) pour les épauler dans certaines situations critiques...

Evidemment il y a de nombreuses incohérences dans l'action et le scénario n'est pas un travail d'orfèvre qui invite à la grande réflexion, mais le plaisir est grand à voir tous ces cabotins -pour beaucoup sortis de la naphtaline- qui se moquent d'eux-mêmes et font "tout péter" avec gourmandise...

Décidément, les "vieux" ont encore de la ressource et on n'est pas prêt de les enterrer... Vous en reprendrez bien un troisième volet ?

podcast

23/09/2010

.EXPENDABLES : UNITÉ SPÉCIALE (audio)

La critique audio peut être écoutée .

20/09/2010

.EXPENDABLES : UNITÉ SPÉCIALE

Affiche-Expendables.jpg

(film sorti en salles le 18.08.10)


Barney [Sylvester Stallone] | Lee [Jason Statham]


NOTATION :n1_final.jpg


Ils sont six et forment l'unité spéciale "Expendables" : pas vraiment mercenaires car l'argent n'est pas leur première motivation ; ils ne sont pas non plus des agents de la CIA même si l'on soupçonne que c'est cette dernière qui commandite la plupart de leurs missions à travers le monde.

Et voilà qu'après leur dernière escapade dans le golfe d'Aden pour liquider des pirates de la mer tout en sauvant leurs otages, on leur propose à présent une mission périlleuse pour éliminer un général qui a pris le pouvoir et règne d'une main de fer sur l'ile de... Vilena.

Après des "repérages" où Barney et Lee vont échapper de peu à une élimination en ayant joint leur "contact" sur place (une ravissante jeune femme qui se trouve être... la fille du général) ; Barney décide de revenir -en partie pour elle- bien qu'il ait découvert que derrière le dictateur se trouve Monroe, un ancien agent de la CIA faisant désormais un juteux commerce de drogue, ce dernier étant la vraie cible que cherche à atteindre leur employeur (qui s'avère finalement bel et bien être... la CIA).
Même s'il veut régler l'affaire seul (Rambo a la vie dure...), ses cinq compagnons vont bien évidemment l'accompagner pour l'épauler, au nom de l'amitié virile qui défend de laisser un membre de l'équipe aller sciemment au devant de la mort...

Pour un scénario aussi léger, était-il besoin de ressortir de la naphtaline Dolph Lundgren ou Mickey Rourke, sous-employer Jet Li, faire saliver avec Bruce Willis ou Arnold Schwarzenegger qui n'y font qu'une brève apparition ?
Stallone peine à convaincre avec ce film et ce ne sont pas les tonnes de déflagrations, fusillades, lancers de couteaux, courses poursuite qui y changent grand chose.
Reste alors les rares moments où certains des "héros" (qui sont aussi des hommes quoi...) réfléchissent à leur passé, présent et futur dont est bannie la vie de famille à laquelle les autres ont droit ; qui heureusement ne sont que des interludes qui finalement font préférer les moments d'action, mais on peut très bien retrouver ces sensations dans un bon jeu vidéo... dommage que ma console soit en panne !

15/12/2008

.LE TRANSPORTEUR 3

Affiche-LeTransporteur3.jpg(sorti en salles le 26.11.08)

Une cargaison de déchets toxiques attendant la signature d'un ministre ukrainien pour pouvoir accoster...

En parallèle, notre Franck Martin [Jason Statham], chez qui un ami arrive moribond à bord d'une voiture ; se réveillant avec un bracelet à résonnance magnétique au bras et la légère obligation d'effectuer une mission pour l'homme devant qui il se retrouve : faire une livraison de deux paquets en compagnie d'une très agréable slave.

Mais cette séduisante personne ne serait-elle pas un colis supplémentaire à "transporter" ?

Le tout avec le commissaire Tarconi [François Berléand], toujours aussi désabusé, qui essaie autant que possible de précéder les événements plutôt que de les suivre...

On retrouve ici les habituelles "bastons" chorégraphiées, les courses-poursuites en grosses cylindrées ; l'ensemble relevé d'un zeste d'humour qui permet de faire passer certaines incongruités.

-----
NOTATION :

n2_final.jpg


22/08/2008

.BRAQUAGE À L'ANGLAISE

546796450.jpg(sorti en salles le 06.08.08)

1971 : Terry est un brave gars marié et père de deux enfants qui se débat avec les problèmes financiers de son garage et les musclés "agents de recouvrement" de son créancier qui s'impatiente de ne pas être remboursé assez vite.

Alors quand Martine, une ancienne -et très belle- connaissance lui propose le casse d'une banque, il ne s'accorde qu'un court laps de temps avant de signer.

Quant au gouvernement, il a fort à faire avec un homme sulfureux qui se fait appeler Michael X et qui à un atout dans sa manche pour être relaxé dans tous les procès que lui vaut un militantisme exacerbé.

Ajoutez à cela le fait que le-dit atout est au secret dans une banque, sur recommandation d'un tenancier de boîtes de nuit qui y conserve un cahier comptable où il mentionne toutes les sommes et noms des flics ripoux qu'il arrose pour ne pas être ennuyé dans son business.

Enfin, cerise sur le gâteau, une tenancière de bordel y met à l'abri des photos de membres du gouvernement dans des postures compromettantes avec ses "filles".

Le scénario -un peu touffu- mis en place, vous comprendrez évidemment que c'est cette banque qui sera la cible de Terry et son équipe ; mais naturellement sans savoir -sauf pour Martine- le but précis qui doit être masqué par ce braquage.

Une fois réalisé ; nos cambrioleurs risquent leur peau (ce sera d'ailleurs le cas pour certains) car ils ont alors aux trousses tous les truands cités plus haut mais aussi les deux principaux flics ripoux, les policiers de quartier qui poursuivent l'enquête sur le vol, et le gars du MI-5 qui a forcé la main de Martine et veut avoir la seule chose intéressante : les photos d'ébats impliquant la princesse Margaret et qui constituent l'immunité de Michael X.

Basé sur une histoire vraie (ça continue...) qui est le casse de la Lloyd Bank de Baker's street en creusant un tunnel -hé oui, Spaggiari n'était qu'un imitateur...- qui avait rapporté à ses initiateurs au moins 4 millions de livres sterling ; ce film, malgré -ou à cause- des intérêts qui sont aussi nombreux que les personnages, est prenant de bout en bout.

Et puis voir Jason Statham en homme normal qui n'est pas en train de savater toutes les deux minutes comme on nous le promet encore pour le prochain Transporteur 3, ça repose...

-----
NOTATION :

1560714690.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu