Avertir le modérateur

24/09/2010

.LE BRUIT DES GLAÇONS

Affiche-LeBruitDesGlacons.jpg

(film sorti en salles le 25.08.10)


Charles [Jean Dujardin] | son cancer [Albert Dupontel] | le cancer de Louisa [Myriam Boyer]


NOTATION :n2_final.jpg


Depuis que sa femme l'a quitté en emmenant leur fils, Charles est un écrivain en panne d'inspiration et ce n'est pas son refuge dans l'alcool à longueur de journée qui risque d'arranger les choses.
Seul avec ses bouteilles -qui ne restent pas très longtemps dans leur seau à glace- et sa domestique Louisa, voila que l'on sonne et que s'invite chez lui... son cancer qui vient pour faire sa connaissance durant les quelques mois lui restant à vivre.

Après une période d'acceptation de la mort, va-t-il lutter pour sa guérison -et en avoir la force face à un adversaire insidieux- alors que sa dame de maison semble avoir -sans oser lui dire- un penchant plus que prononcé pour lui (et accessoirement elle aussi un cancer...) ?

Ce film ne manque pas de réparties cyniques à souhait qui sont un régal, qui ajoutent encore au côté déjà naturellement dérangeant du sujet.
L'idée de "matérialiser" par un personnage le mal invisible qui commence à vous ronger est originale, et qui mieux que Dupontel -et Boyer son pendant féminin- pouvaient l'incarner ?
Le portrait du médecin qui vient soigner une migraine d'ivrogne sans soupçonner le moins du monde une tumeur au cerveau chez son patient titillera un peu une profession souvent si sûre de ses diagnostics.

Parlant tout à la fois de la maladie, de la façon dont on l'accueille et lutte -ou pas- contre elle, de la différence de traitement et de chance de rémission selon que l'on soit riche ou pauvre, de l'amour donné par les proches dans l'aide à la guérison, de l'occasion de faire le point sur sa vie à l'approche de la fin ; le film peine souvent à trouver ses marques et réussit à donner une impression de fouillis même avec un traitement pourtant épuré...

Reste néanmoins -dans tous les sens du terme...- la lueur d'espoir finale, pour un crû malgré tout moyen de la part de Blier.

24/06/2010

.LA TÊTE EN FRICHE (audio)

La critique audio peut être écoutée .

21/06/2010

.LA TÊTE EN FRICHE

Affiche-LaTeteEnFriche.jpg

(film sorti en salles le 02.06.10)


Margueritte [Gisèle Casadesus] | Francine [Maurane] | Germain [Gérard Depardieu]


NOTATION :N3_final.jpg


Germain Chazes n'a pas été très doué à l'école, il lit et écrit avec beaucoup de difficultés ; ses "potes" de bistrot l'aiment bien car ils le prennent pour un benêt et peuvent se moquer de lui plus ou moins méchamment et ouvertement.

Germain, lui, prend la vie avec une certaine philosophie grâce à sa petite amie Annette et ce malgré un père qu'il n'a pas connu et une mère qui ne manque pas de lui rappeler à chaque instant et depuis son enfance qu'il n'a jamais été désiré.

Lorsqu'il va rencontrer sur son banc de pierre la frêle Margueritte, charmante vieille dame érudite ; va s'opérer entre eux une alchimie assez extraordinaire grâce aux lectures à voix haute qu'elle lui fait durant de longues heures.
Et lorsque cette dernière va lui annoncer devoir bientôt y mettre un terme à cause de sa vue qui décline irrémédiablement, Germain va faire une chose qu'il pensait inimaginable par "amour" pour cette petite mamie : lui proposer de devenir ses yeux et à son tour lui lire des livres...

Il n'est jamais trop tard pour apprendre et devenir (ou rester) heureux, telle pourrait être la devise de ce film dont le sujet bien que très minimaliste est léger, frais, humaniste, optimiste ; tout ceci autant par la manière de filmer que par le jeu simple des deux acteurs principaux ; avec un Gérard Depardieu plutôt étonnant de fragilité qui nous redonne le meilleur de lui-même.

Il serait dommage de passer à côté...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu