Avertir le modérateur

14/12/2010

.HOLIDAY (audio)

La critique audio peut être écoutée .

11/12/2010

.HOLIDAY

Affiche-Holiday.jpg

(film sorti en salles le 08.12.10)


Nadine [Judith Godrèche] | Christiane [Josiane Balasko] | Michel [Jean-Pierre Darroussin]


NOTATION :n2_final.jpg


Nadine et Michel ont des problèmes conjugaux.
Ce dernier pense qu'un petit séjour dans le sud pourrait les aider à faire le point et "recoller les morceaux" ; aussi part-il avec sa femme dans la région de Cahors mais la belle-mère est aussi du voyage, ce qui n'augure rien de bon.
Arrivé à l'hôtel, Michel est rapidement aux prises avec un personnel un peu farfelu et des clients très portés sur le sexe là où leur couple bat justement de l'aile.

Embrigadés tous les deux le soir même de leur arrivée par un couple étrange, Michel en ressort défait sous l'emprise conjuguée des "pétards" et des mélanges d'alcools.
Essayant de s'endormir sans y parvenir, il se met à errer toute la nuit dans les couloirs du manoir sans prêter attention aux va-et-vients des personnes qu'il croise.

Mal lui en prend car tombé d'épuisement, il est réveillé le lendemain par la police qui l'accuse du meurtre de la patronne du lieu retrouvée pendue.
L'a-t-il vraiment tuée dans un moment de semi-conscience ou bien est-ce un autre pensionnaire, ou encore s'est-elle tout bonnement suicidée ?

Une mort en milieu clos, des suspects à la pelle comme dans les romans d'Agatha Christie et la police qui enquête ... La comparaison s'arrête là car les deux inspecteurs n'ont aucun tact et rien de fins limiers anglais ; quant aux coupables potentiels, ils n'ont pas une grande classe tant ils sont graveleux ou dérangés.

Cette référence continuelle au sexe joyeux de certains contraste avec la "misère physique" vécue par Michel et Nadine, ce qui contribue au ressort comique qui pour autant n'atteint par moments que partiellement son objectif.
Reste malgré tout un Jean-Pierre Darroussin qui campe parfaitement le râleur qui ne veut pas s'avouer que l'histoire d'amour avec sa femme est terminée et quelques apparitions "vigoureuses" de Josiane Balasko en belle-mère qui n'a visiblement pas le problème de sa fille pour "prendre son pied" ; ces deux acteurs arrivant à maintenir l'intérêt lorsque le scénario s'essoufle...

21/08/2009

.NEUILLY SA MÈRE

Affiche-NeuillySaMere.jpg(sorti en salles le 12.08.09)

Sa mère étant prise à l'essai pour un job sur un paquebot ; Sami Ben Boussaoud se retrouve hébergé chez sa tante, mariée à un De Chazelles [Denis Podalydès], tout à la fois notable de Neuilly et riche industriel... de la charcuterie !

On parle bien entendu ici de Neuilly sur Seine (pas celui du 9-3, y a des limites à tout quand même...) où Sami va avoir le plus grand mal à s'adapter entre l'établissement privé où il doit poursuivre ses études tout en subissant des attaques verbales et physiques de la part d'un élève qui n'apprécie pas que la plus belle fille de la classe s'intéresse à "l'arabe de Chalon du 7-1", une cousine givrée qui prend fait et cause pour tous les cas désespérés tandis que le cousin pète-sec rêve tous les matins devant la glace (en se brossant les dents) en permanence de devenir un jour Président de la République en suivant le modèle d'un ancien maire neuilléen, un "oncle" stressé qui pète les plombs, tout comme sa tante qui voit des rivales en chacune des relations commerciales de son mari.

Bref, derrière des manières ampoulées, tout ce beau monde va finir par employer des méthodes proches des "racailles" (qu'ils dénoncent -ou ignorent- habituellement) lorsqu'ils cherchent à régler leurs problèmes, familiaux ou autres... Sami et les "extra-terrestres" de Neuilly vont finir par se rendre compte qu'ils ne sont pas si différents.

Une comédie "sociale" sympathique alors ? Si l'on veut...

On sombre un peu trop facilement dans les clichés à répétitions -de part et d'autre- et le tout est à peine tempéré par quelques situations ou phrases qui peuvent arracher un sourire.

Bref ce film semble s'éloigner du but qu'il s'était peut-être assigné, et tout spectateur censé devrait s'en éloigner également.

-----
NOTATION :

n1_final.jpg

15/07/2009

.LE HÉRISSON

Affiche-LeHerisson.jpg (sorti en salles le 03.07.09)

Renée [Josiane Balasko] est concierge dans un immeuble chic du XVIè parisien ; elle fuit -au moins depuis la mort de son mari voila quinze ans- les gens de l'immeuble, voire du quartier et elle semble abonnée à la "sociabilité minimum".
Lorqu'elle n'est pas "à sa loge", elle trouve refuge dans la seconde pièce qui n'abrite que des livres, qu'elle déguste en amoureuse de littérature.

Dans cet immeuble vit Paloma, bientôt 12 ans, fille -un peu trop mûre pour son âge- d'une névrosée et d'un futur ex-ministre complètement largué ; qui trouve le monde des adultes bien triste et peu intéressant au point de planifier son suicide le jour de son anniversaire.

Et puis emménage dans l'appartement qu'il a racheté après le décès du précédent propriétaire occupant un certain Kakuro Ozu, chez qui se produit un déclic suite à une réplique que lui fait la concierge lorsqu'il lui est présenté par ce que l'on pourrait appeler un membre du syndic.

Ce dernier va se mettre à inviter Renée qui, de son côté, va finir par se laisser apprivoiser et par voie de conséquence s'ouvrir tout doucement aux autres et aller jusqu'à avoir un début de connivence avec la petite Paloma qui film tout ce qui se passe dans son environnement proche (sans pour autant oublier son projet macabre).

La fin est un peu brutale, mais fera comprendre à Paloma que la mort est loin d'être une solution.

Josiane Balasko, tellement enlaidie qu'elle en serait presque méconnaissable, est touchante en ourse (pardon, hérisson...) qui sait qu'elle est transparente pour les habitants de l'immeuble et le monde en général, et ne s'en porte pas plus mal ; jusqu'à ce qu'une ébauche d'amitié puis un sentiment plus fort refasse battre son petit coeur tendre...

Certains s'étrangleront en voyant le traitement que le film fait du livre, bien qu'il soit explicitement mentionné que c'est une adaptation -plus que- libre du roman.

-----
NOTATION :

n2_final.jpg

31/10/2008

.CLIENTE

Affiche-Cliente.jpg(sorti en salles le 01.10.08)

Judith [Nathalie Baye] et Irène [Josiane Balasko] sont deux soeurs qui possèdent une petite société produisant une émission de télé-achat.

Si Irène, la cinquantaine, espère toujours trouver l'homme avec qui elle partagerait des affinités et se sentirait bien, Judith en a abandonné l'idée et préfère recourir à des relations tarifées avec des "escorts".

Marco [Eric Caravaca] et Fanny [Isabelle Carré] forment un jeune couple habitant encore chez la maman, avec en plus la petite soeur [Marilou Berry] "dans les pattes".

Fanny est heureuse d'être avec l'homme qu'elle aime et en plus, elle réalise son rêve d'être patronne d'un petit salon de coiffure ; même si les traites et les "aides" financières à sa mère pour le loyer et les repas grèvent le budget, mais elle ne s'en inquiète pas trop puisque Marco y subvient.

Si ce dernier y arrive ; ce n'est pas grâce aux quelques chantiers de peinture qu'il obtient, mais grâce à ses charmes qu'il monnaie auprès de femmes mûres.

Tout va bien pour Patrick (le nom de Marco lorsqu'il travaille en tant que... "prostitué") jusqu'à ce que Fanny apprenne par inadvertance la source principale de ses revenus et là, tout dérape, aussi bien dans leurs relations conjugales que dans ses rendez-vous avec Judith sur lesquels il va devoir tirer un trait.

Mais cet argent facile dont le robinet se ferme remet au goût du jour les soucis matériels auxquels ils échappaient plus ou moins.

Fanny va-t-elle renoncer à ses principes et rejeter son mari dans les bras d'inconnues, et d'ailleurs Judith -entre autres- accepterait-elle aussi facilement de reprendre un cinq-à-sept là où il s'est interrompu, d'autant qu'Irène choisit ce moment pour partir en Arizona avec l'Amour de sa vie qu'elle a enfin trouvé ?

Film sympathique sur l'absence et la recherche d'amour, le désir de trouver un(e) partenaire parfait(e) ; le choix difficile de dire ou taire certaines choses pour maintenir paix et équilibre dans un ménage.

Ce film est joué de façon intelligente par ses interprètes, même si l'on peut regretter que Balasko soit plus souvent derrière que devant la caméra...

-----
NOTATION :

N3_FINAL.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu